1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-205-d.jpg
ROME MANIFESTE VIOLEMMENT EN FAVEUR DE LA GUERRE 0 viewsLes interventionnistes et les neutralistes en sont venus aux mains, dimanche dernier, dans les rues de Rome.
Les non-interventionnistes ayant essayé, sans grand succès d'ailleurs, de protester contre la manifestation en faveur de la guerre, ont déterminé la bagarre.
guerre-1914-1918-annee-1915-205-e.jpg
LE DRAPEAU DES MITRAILLEURS BELGES0 viewsLe général Margerie et le major Collon viennent de remettre son drapeau à la nouvelle section des auto-mitrailleurs belges.
guerre-1914-1918-annee-1915-205-f.jpg
LA BÉNÉDICTION DE LA CROIX-ROUGE RUSSE 0 viewsL'archiprêtre, entouré de son clergé, bénit les nouvelles voitures de la Croix-Rouge dans la cour de l'église de la rue Daru.
guerre-1914-1918-annee-1915-205.jpg
PETITS FAITS D'ACTUALITÉ AUTOUR DE LA GUERRE 0 viewsLES VICTIMES DES "TAUBEN"

LE Dr SVEN HEDIN

ROME EN FAVEUR DE LA GUERRE

LE DRAPEAU DES MITRAILLEURSBELGES

LA BÉNÉDICTION DE LA CROIX-ROUGE RUSSE
guerre-1914-1918-annee-1915-206-a.jpg
LA VIE POURSUIT SON ŒUVRE DEVANT LA MORT - Sous les obus comme auprès des tombes le travail des champs continue 0 viewsLes hommes dans la plénitude de leur force n'apparaissent plus guère poussant la charrue ou tenant la bride de leurs chevaux.
Les enfants, les hommes d'âge et les femmes ont assuré la vie des champs jusque sous le feu de l'ennemi.
Ne sont-elles point significatives, ces deux photographies montrant des chevaux qui
se cabrent, au bruit de l'éclatement d'un obus dont la fumée traîne encore sur le sol, et un laboureur qui trace un sillon au ras d'une tombe que des compagnons d'armes viennent saluer ?
guerre-1914-1918-annee-1915-206-b.jpg
LA VIE POURSUIT SON ŒUVRE DEVANT LA MORT - Sous les obus comme auprès des tombes le travail des champs continue 0 viewsLes hommes dans la plénitude de leur force n'apparaissent plus guère poussant la charrue ou tenant la bride de leurs chevaux.
Les enfants, les hommes d'âge et les femmes ont assuré la vie des champs jusque sous le feu de l'ennemi.
Ne sont-elles point significatives, ces deux photographies montrant des chevaux qui
se cabrent, au bruit de l'éclatement d'un obus dont la fumée traîne encore sur le sol, et un laboureur qui trace un sillon au ras d'une tombe que des compagnons d'armes viennent saluer ?
guerre-1914-1918-annee-1915-206-c.jpg
LA VIE POURSUIT SON ŒUVRE DEVANT LA MORT - Sous les obus comme auprès des tombes le travail des champs continue 0 viewsLes hommes dans la plénitude de leur force n'apparaissent plus guère poussant la charrue ou tenant la bride de leurs chevaux.
Les enfants, les hommes d'âge et les femmes ont assuré la vie des champs jusque sous le feu de l'ennemi.
Ne sont-elles point significatives, ces deux photographies montrant des chevaux qui
se cabrent, au bruit de l'éclatement d'un obus dont la fumée traîne encore sur le sol, et un laboureur qui trace un sillon au ras d'une tombe que des compagnons d'armes viennent saluer ?
guerre-1914-1918-annee-1915-206-d.jpg
LA VIE POURSUIT SON ŒUVRE DEVANT LA MORT - Sous les obus comme auprès des tombes le travail des champs continue0 viewsLes hommes dans la plénitude de leur force n'apparaissent plus guère poussant la charrue ou tenant la bride de leurs chevaux.
Les enfants, les hommes d'âge et les femmes ont assuré la vie des champs jusque sous le feu de l'ennemi.
Ne sont-elles point significatives, ces deux photographies montrant des chevaux qui
se cabrent, au bruit de l'éclatement d'un obus dont la fumée traîne encore sur le sol, et un laboureur qui trace un sillon au ras d'une tombe que des compagnons d'armes viennent saluer ?
guerre-1914-1918-annee-1915-206.jpg
LA VIE POURSUIT SON ŒUVRE DEVANT LA MORT - Sous les obus comme auprès des tombes le travail des champs continue 0 viewsLes hommes dans la plénitude de leur force n'apparaissent plus guère poussant la charrue ou tenant la bride de leurs chevaux.
Les enfants, les hommes d'âge et les femmes ont assuré la vie des champs jusque sous le feu de l'ennemi.
Ne sont-elles point significatives, ces deux photographies montrant des chevaux qui
se cabrent, au bruit de l'éclatement d'un obus dont la fumée traîne encore sur le sol, et un laboureur qui trace un sillon au ras d'une tombe que des compagnons d'armes viennent saluer ?
guerre-1914-1918-annee-1915-207.jpg
LA GUERRE DU JEUDI 15 AU MERCREDI 21 AVRIL 19150 viewsLIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-208-a.jpg
LA GUERRE DE SIÈGE DANS LES HAUTS-DE-MEUSE 0 viewsCe qu'on voit d'un combat moderne— Du Camp des Romains aux Eparges

La situation des assiégés

La situation des assiégeants

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-208-b.jpg
Ce qu'on voit d'un combat moderne0 viewsLa situation des assiégés

Le fort du Camp des Romains et le combat des Eparges.
Le camp, qui marque la pointe extrême de l'avance allemande entre Toul et
Verdun est à 150 mètres de nos tranchées de l'autre côté de la route de Commercy à Saint-Mihiel.
Quant au combat, à peine trouble-t-il le paysage.
Le ruisseau de Longeau coule paisiblement, tandis que des milliers d'hommes, à un kilomètre de là, luttent
et meurent héroïquement pour sauver l'indépendance de la patrie.
379 files on 32 page(s) 27