1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-402-f.jpg
LA CANTINE MÈRE DE L'ŒUVRE DES TRAINS DE BLESSÉS 0 viewsCette œuvre, créée par Mme Berthoulat, sous les auspices de la Presse française, a dix-sept cantines sur le front et une à Aubervilliers.
guerre-1914-1918-annee-1915-402-g.jpg
M. POINCARÉ VISITE L'ŒUVRE DES TRAINS DE BLESSÉS0 viewsSous la conduite de M. Jean Dupuy , sénateur, président du Syndicat de la Presse parisienne, M. Poincaré a visité la cantine-mère à Aubervilliers.
guerre-1914-1918-annee-1915-402.jpg
LE MIROIR0 views
ACCUEIL DES BLESSÉS À ROME

LES FILS DU KRONPRINZ

UN EXEMPLE DE LA "KULTUR"

LE MONUMENT DE KŒNIGSBRUCK

NOS SOLDATS ONT DE BONS AMIS

LA CANTINE MÈRE DE L'ŒUVRE DES TRAINS DE BLESSÉS

M. POINCARÉ VISITE L'ŒUVRE DES TRAINS DE BLESSÉS
guerre-1914-1918-annee-1915-403-a.jpg
NOTRE GÉNÉROSITÉ ÉTONNE LES PRISONNIERS 0 viewsFréquemment, on observe que les Allemands faits prisonniers portent sur eux des cigares qu'ils offrent à nos soldats pour être traités avec douceur.
C'est là un côté pittoresque de l'organisation allemande. Nos troupiers s'en amusent.
Il n'est pas besoin de leur faire de cadeaux pour les amadouer, ces terribles combattants qui se révèlent, la bataille terminée, les plus humains des adversaires.
Les blessés qu'ils soignent et transportent, sans distinction d'uniformes, sont surpris de leur dévouement.
guerre-1914-1918-annee-1915-403-b.jpg
NOTRE GÉNÉROSITÉ ÉTONNE LES PRISONNIERS 0 viewsFréquemment, on observe que les Allemands faits prisonniers portent sur eux des cigares qu'ils offrent à nos soldats pour être traités avec douceur.
C'est là un côté pittoresque de l'organisation allemande. Nos troupiers s'en amusent.
Il n'est pas besoin de leur faire de cadeaux pour les amadouer, ces terribles combattants qui se révèlent, la bataille terminée, les plus humains des adversaires.
Les blessés qu'ils soignent et transportent, sans distinction d'uniformes, sont surpris de leur dévouement.
guerre-1914-1918-annee-1915-403-c.jpg
NOTRE GÉNÉROSITÉ ÉTONNE LES PRISONNIERS 0 viewsFréquemment, on observe que les Allemands faits prisonniers portent sur eux des cigares qu'ils offrent à nos soldats pour être traités avec douceur.
C'est là un côté pittoresque de l'organisation allemande. Nos troupiers s'en amusent.
Il n'est pas besoin de leur faire de cadeaux pour les amadouer, ces terribles combattants qui se révèlent, la bataille terminée, les plus humains des adversaires.
Les blessés qu'ils soignent et transportent, sans distinction d'uniformes, sont surpris de leur dévouement.
guerre-1914-1918-annee-1915-403-d.jpg
NOTRE GÉNÉROSITÉ ÉTONNE LES PRISONNIERS - Les Allemands offrent des cigares à nos soldats. Ce geste est superflu 0 viewsFréquemment, on observe que les Allemands faits prisonniers portent sur eux des cigares qu'ils offrent à nos soldats pour être traités avec douceur.
C'est là un côté pittoresque de l'organisation allemande. Nos troupiers s'en amusent.
Il n'est pas besoin de leur faire de cadeaux pour les amadouer, ces terribles combattants qui se révèlent, la bataille terminée, les plus humains des adversaires.
Les blessés qu'ils soignent et transportent, sans distinction d'uniformes, sont surpris de leur dévouement.
guerre-1914-1918-annee-1915-403.jpg
NOTRE GÉNÉROSITÉ ÉTONNE LES PRISONNIERS 0 viewsFréquemment, on observe que les Allemands faits prisonniers portent sur eux des cigares qu'ils offrent à nos soldats pour être traités avec douceur.
C'est là un côté pittoresque de l'organisation allemande. Nos troupiers s'en amusent.
Il n'est pas besoin de leur faire de cadeaux pour les amadouer, ces terribles combattants qui se révèlent, la bataille terminée, les plus humains des adversaires.
Les blessés qu'ils soignent et transportent, sans distinction d'uniformes, sont surpris de leur dévouement.
guerre-1914-1918-annee-1915-404.jpg
LA GUERRE DU JEUDI 15 JUILLET AU MERCREDI 21 JUILLET 19150 viewsTEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-405-a.jpg
LA PATIENTE LIBÉRATION DU TERRITOIRE ALSACIEN - Un général de cavalerie étudiant le terrain dans une vallée, en Alsace0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-405-b.jpg
LA PATIENTE LIBÉRATION DU TERRITOIRE ALSACIEN - Un général de cavalerie étudiant le terrain dans une vallée, en Alsace0 viewsLes Français, écrivait dernièrement un correspondant de guerre américain, ne se sont pas contentés de passer la frontière,
ils l'ont prise sur leurs épaules et, ne s'arrêteront pas qu'ils ne l'aient portée au Rhin.
Peu à peu, en effet, nous libérons les Alsaciens, auxquels le général Joffre pouvait dire, le 14 juillet : "Vous resterez Français".
Voici, dans la vallée de X., examinant la même région sur le terrain et sur la carte, un de ceux qui contribuent à la reprise de l'Alsace, le général C. G.
guerre-1914-1918-annee-1915-405-c.jpg
LA PATIENTE LIBÉRATION DU TERRITOIRE ALSACIEN 0 viewsLes Français, écrivait dernièrement un correspondant de guerre américain, ne se sont pas contentés de passer la frontière,
ils l'ont prise sur leurs épaules et, ne s'arrêteront pas qu'ils ne l'aient portée au Rhin.
Peu à peu, en effet, nous libérons les Alsaciens, auxquels le général Joffre pouvait dire, le 14 juillet : "Vous resterez Français".
Voici, dans la vallée de X., examinant la même région sur le terrain et sur la carte, un de ceux qui contribuent à la reprise de l'Alsace, le général C. G.
321 files on 27 page(s) 23