1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-56-Noel4-c.jpg
LES FILLES DU GRAND-DUC MICHELAU TRAVAIL6 viewsLes comtesses Zia et Nadia Torby, filles du grand-duc Michel de Russie, ont fondé, au profit des armées alliées,
une œuvre qui a réuni en quelques jours 500.000 paires de chausettes et de mitaines.
On voit ici, derrière elles, le grand-duc Michel.
Miroir-1914-num-56-Noel4-d.jpg
AMBULANCIÈRES TRICOTANT AU CAMPEMENT5 viewsDans leurs courts instants de repos, nos dévouées ambulancières
occupent leurs loisirs en confectionnant des gilets ou des passe-montagnes,
assistés au besoin d’un infirmier ou d’un soldat de bonne volonté qui les aide à dévider la laine.
Miroir-1914-num-56-Noel4-e.jpg
INFIRMIÈRES À L’ŒUVRE DANS UN HÔPITAL4 viewsCelles qui, avec un zèle inlassable, prodiguent leurs soins aux blessés,
n’oublient pas pour cela les soldats exposés dans les tranchées et,
entre les heures de service, elles se rendent encore utiles en tricotant.
Nos pioupious leur en sont reconnaissants.
Miroir-1914-num-56-Noel5-a.jpg
LES TÉLÉGRAPHISTES MILITAIRES ONT DU TRAVAIL5 viewsSOLDATS ANGLAIS COUPANT DES FILS

Comme les ponts et les voies ferrées, les lignes télégraphiques sont tour à tour coupées et rétablies suivant les mouvements des armées en présence.
Les télégraphistes, dont le poste est souvent périlleux, rendent chaque jour les plus éminents services.
Miroir-1914-num-56-Noel5-b.jpg
LES TÉLÉGRAPHISTES MILITAIRES ONT DU TRAVAIL3 viewsALLEMANDS OCCUPÉS À RÉTABLIR UNE LIGNE

L’un des premiers soins des Allemands a été, en Belgique et dans les départements français envahis, de replanter les poteaux télégraphiques abattus et de rétablir les lignes.
C’était là un travail que l’arrivée de nos obus devait souvent interrompre avec succès
Miroir-1914-num-56-Noel5-c.jpg
LES TÉLÉGRAPHISTES MILITAIRES ONT DU TRAVAIL2 viewsALLEMANDS OCCUPÉS À RÉTABLIR UNE LIGNE

L’un des premiers soins des Allemands a été, en Belgique et dans les départements français envahis, de replanter les poteaux télégraphiques abattus et de rétablir les lignes.
C’était là un travail que l’arrivée de nos obus devait souvent interrompre avec succès
Miroir-1914-num-56-Noel5.jpg
LES TÉLÉGRAPHISTES MILITAIRES ONT DU TRAVAIL5 viewsSOLDATS ANGLAIS COUPANT DES FILS
Comme les ponts et les voies ferrées, les lignes télégraphiques sont tour à tour coupées et rétablies suivant les mouvements des armées en présence.
Les télégraphistes, dont le poste est souvent périlleux, rendent chaque jour les plus éminents services.

ALLEMANDS OCCUPÉS À RÉTABLIR UNE LIGNE
L’un des premiers soins des Allemands a été, en Belgique et dans les départements français envahis,
de replanter les poteaux télégraphiques abattus et de rétablir les lignes.
Miroir-1914-num-56-Noel6.jpg
L’INCENDIE DES HALLES AUX DRAPIERS À YPRES - Photographie prise au moment où les flammes dévoraient la charpente 8 viewsLes merveilles d’Ypres ont sombré dans un brasier formidable.
Le même jour, la cathédrale, l’hôtel de ville, la halle à la boucherie, les célèbres halles aux drapiers de Beaudouin des Flandres,
sans compter de très vieilles et très curieuses maisons, ont croulé sous les obus ou se sont consumées dans une angoissante apothéose.
Des halles, qui étaient uniques au monde, les murs subsistent seuls, dentelle de pierre tragique irréparable à jamais.
Les intellectuels allemands peuvent être fiers de leurs élèves.
Miroir-1914-num-56-Noel7-a.jpg
LA SUISSE OBSERVE UNE NEUTRALITÉ ABSOLUE 3 views
SOLDATS SUISSES ET ALLEMANDS À LA FRONTIÈRE

BARRICADES ÉLEVÉES À LA FRONTIÈRE SUISSE

LA FOULE ACCLAME UN ESCADRON DE DRAGON

BATAILLON D’INFANTERIE DÉFILANT À LA PARADE

SOLDATS FRANÇAIS DE PASSAGE À BÂLE

AMBULANCIERS FRANÇAIS ET ALLEMANDS EN SUISSE
Miroir-1914-num-56-Noel7-b.jpg
SOLDATS SUISSES ET ALLEMANDS À LA FRONTIÈRE5 viewsNos voisins, désireux de rester absolument neutres, veillent jalousement à ce que leurs frontières soient strictement respectées.
Miroir-1914-num-56-Noel7-c.jpg
BARRICADES ÉLEVÉES À LA FRONTIÈRE SUISSE6 viewsPour observer un contrôle plus sévère sur les différents véhicules qui passent aux frontières, les Suisses ont barré les routes.
Miroir-1914-num-56-Noel7-d.jpg
LA FOULE ACCLAME UN ESCADRON DE DRAGON7 viewsLa cavalerie comprend 36 escadrons d’élite, 36 de landwehr, 4 compagnies de mitrailleuses, soit au total, 10.000 hommes.
243 files on 21 page(s) 15