1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-56-Noel7-e.jpg
BATAILLON D’INFANTERIE DÉFILANT À LA PARADE7 viewsL’infanterie s’élève à 148.000 hommes, répartis en 106 bataillons d’élite, 56 de landwehr, plus 8 compagnies de cyclistes.
Miroir-1914-num-56-Noel7-f.jpg
SOLDATS FRANÇAIS DE PASSAGE À BÂLE8 viewsC’est surtout par la Suisse que se fait l’échange des ambulanciers.
Dans la gare de Bâle les uniformes se mêlent curieusement.
Miroir-1914-num-56-Noel7-g.jpg
AMBULANCIERS FRANÇAIS ET ALLEMANDS EN SUISSE6 viewsGrâce au concours bienveillant des Suisses l’échange des hommes de la Croix-Rouge se fait aujourd'hui de façon normale.
Miroir-1914-num-56-Noel8-a.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK4 viewsSuivis du prince de galles, du prince de Teck et de grands seigneurs hindous, les deux souverains traversent la grande place de X… se rendant à la revue

La visite du roi d’Angleterre aux armées alliées et les entrevues auxquelles elle a donné lieu entre le souverain, M.Poincaré, le roi Albert et le Gal Joffre, resteront historiques.
La présence de George V suer le front n’a pas seulement encouragé les soldats anglais, elle a consacré l »’alliance née de l’entente cordiale.
Miroir-1914-num-56-Noel8-b.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK10 viewsSuivis du prince de Galles, du prince de Teck et de grands seigneurs hindous, les deux souverains traversent la grande place de X… se rendant à la revue

Elle a donné plus de poids aux accords scellés par les diplomates, prouvant nettement la résolution des alliés de lutter jusqu’au bout dans une sympathie mutuelle grandissante et une communauté complète de vues.
L’entrevue du roi George et du roi Albert fut particulièrement émouvante.

Miroir-1914-num-56-Noel8.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK0 viewsSuivis du prince de Galles, du prince de Teck et de grands seigneurs hindous, les deux souverains traversent la grande place de X… se rendant à la revue

La visite du roi d’Angleterre aux armées alliées et les entrevues auxquelles elle a donné lieu entre le souverain, M.Poincaré, le roi Albert et le Gal Joffre, resteront historiques.
La présence de George V suer le front n’a pas seulement encouragé les soldats anglais, elle a consacré l »’alliance née de l’entente cordiale.
Miroir-1914-num-56-Noel9-a.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK2 viewsL’entrevue du roi George et du roi Albert fut particulièrement émouvante.
Les deux souverains s’étant salués, s’embrassèrent, tandis que les soldats belges poussaient des hourras enthousiastes et que les musiques jouaient les hymnes des deux nations.
Accompagnés du prince de galles, du prince de Teck et de deux princes hindous, George V et Albert 1er allèrent passer en revue un régiment belge.
C’est la scène que représente notre photographie.
Miroir-1914-num-56-Noel9.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK4 viewsLes deux souverains s’étant salués, s’embrassèrent, tandis que les soldats belges poussaient des hourras enthousiastes et que les musiques jouaient les hymnes des deux nations.
Accompagnés du prince de galles, du prince de Teck et de deux princes hindous, George V et Albert 1er allèrent passer en revue un régiment belge.
C’est la scène que représente notre photographie.
Après la revue des troupes, les souverains se rendirent dans une maison voisine où le roi Albert reçut l’ordre de la jarretière.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-1-a.jpg
LA "VILLA" D’UN COMMANDANT DANS LES TRANCHÉES DE L’AISNE6 viewsAvec l’ingéniosité qui les caractérise, nos soldats construisent sur le front des abris non seulement pratiques mais coquets.
Voici, habilement dissimulé derrière les broussailles, l’habitation d’un officier.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-1.jpg
LA "VILLA" D’UN COMMANDANT DANS LES TRANCHÉES DE L’AISNE14 viewsAvec l’ingéniosité qui les caractérise, nos soldats construisent sur le front des abris non seulement pratiques mais coquets.
Voici, habilement dissimulé derrière les broussailles, l’habitation d’un officier.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-a.jpg
CARGO ALLEMAND PAR UN CROISEUR ANGLAIS5 views
UN PREMIER COUP DE CANON INTIME L’ORDRE DE STOPPER

PHOTO PRISE AU MOMENT OÙ SE PRODUIT L’EXPLOSION DU STEAMER

LE NAVIRE ABANDONNÉ, BRÛLE ET VA S’ABÎMER DANS LES FLOTS

L’EQUIPAGE AURA LA VIE SAUVE
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-aa.jpg
UN PREMIER COUP DE CANON INTIME AU VAPEUR L’ORDRE DE STOPPER13 viewsC’est, en raccourci, tout un drame de la guerre maritime que représentent ces quatre photographies
prises récemment en plein océan par un officier de la marine britannique.
En premier, l’attaque.
Le navire de guerre a rejoint le steamer allemand qu’il guettait au large depuis plusieurs jours.
Un premier coup de canon avertit que s’il ne stoppe pas immédiatement, il sera coulé.
Incapable de résister, le vapeur vient d’annoncer par signaux qu’il se rend.
Aussitôt l’équipage reçoit l’ordre de quitter le bord.
243 files on 21 page(s) 16