1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-57-27_12_14-12-c.jpg
Au large des îles Malouines, la marine anglaise a pris glorieusement sa revanche6 views Bataille des Falklands
Miroir-1914-num-57-27_12_14-12-d.jpg
Au large des îles Malouines, la marine anglaise a pris glorieusement sa revanche12 views Bataille des Falklands
Miroir-1914-num-57-27_12_14-12-e.jpg
Au large des îles Malouines, la marine anglaise a pris glorieusement sa revanche8 views Bataille des Falklands
Miroir-1914-num-57-27_12_14-12-f.jpg
Au large des îles Malouines, la marine anglaise a pris glorieusement sa revanche14 views Bataille des Falklands

Miroir-1914-num-57-27_12_14-12.jpg
Au large des îles Malouines, la marine anglaise a pris glorieusement sa revanche22 views Bataille des Falklands
Miroir-1914-num-57-27_12_14-13-a.jpg
SUR LE FRONT DES ARMÉES RUSSES EN POLOGNE6 views
SOLDATS AIDANT L’AUTOMOBILE D’UN JOURNALISTE

PATROUILLE DE COSAQUES OCCUPANT UNE VILLE QUE VIENNENT D’ ÉVACUER LES ALLEMANDS

SENTINELLES RUSSES SURVEILLENT LES AUTRICHIENS AU BORD D’UNE RIVIÈRE

CANONS PRIS AUX AUTRICHIENS PAR LES RUSSES PRÈS DE NEUSANDER
Miroir-1914-num-57-27_12_14-13-b.jpg
SOLDATS AIDANT L’AUTOMOBILE D’UN JOURNALISTE À SORTIR D’UN MAUVAIS PAS 34 viewsLes correspondants de guerre admis à suivre les armées russes ont souvent à vaincre de très grandes difficultés.
Il faut éviter les fondrières qui à cause des pluies d’automne, fait s’enliser les autos .
Tout le monde, les soldats surtout, souhaitent un hiver vigoureux; avec le froid les routes sont meilleures et l’on peut même passer sur les marais.
Les Russes supportent avec la plus grande facilité les basses températures dont souffrent les Austro-Hongrois mal équipés et les Allemands plus frileux.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-13-c.jpg
PATROUILLE DE COSAQUES OCCUPANT UNE VILLE QUE VIENNENT D’ ÉVACUER LES ALLEMANDS24 viewsCette photographie a été prise sur le front Zfounskavolia-Shodeck-Lodz, au moment où les Allemands, ayant subi des pertes énormes, battaient en retraite.
Dans la suite, nos alliés ont dû évacuer Lodz dont la position était trop aventurée.
Ce faisant, ils conservaient leur liberté d’action et leur front demeurait intact pour barrer le chemin de Varsovie.
Les Russes ont d’ailleurs avantage à combattre loin de la frontière où l’ennemi peut déplacer très rapidement ses forces, grâce à son réseau de voies ferrée
Miroir-1914-num-57-27_12_14-14-b.jpg
DEUX SENTINELLES RUSSES SURVEILLENT LES AUTRICHIENS AU BORD D’UNE RIVIÈRE28 viewsLes succès remportés par nos alliés sur les Autrichiens se sont affirmés de jour en jour, malgré l’aide apportée aux armées de François-Joseph par les Allemands.
Le point vulnérable du front ennemi se trouve entre la Wartha et l’Oder, au débouché de Cracovie.
Tous succès russe de ce côté est donc profitable, et c’est précisément autour de Cracovie que les Russes ont affirmé leur supériorité.
Cette photo a été faite dans la Galicie conquise alors que les Autrichiens se retiraient en pleine déroute.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-14-c.jpg
CANONS PRIS AUX AUTRICHIENS PAR LES RUSSES PRÈS DE NEUSANDER67 viewsLes Autrichiens ayant reçu des renforts allemands venus de Belgique, tentèrent dernièrement de tourner l’aile gauche russe vers Neusander.
L’inspiration ne fut pas heureuse, car, terriblement bousculés pour la quatrième fois depuis qu’ils s’essayent dans l’offensive, ils durent se retirer avec de lourdes pertes, laissant de nombreux prisonniers et un important butin aux mains de nos alliés.
Voici des canons pris par les Russes au cours de cette rencontre qui précéda la défaite des Autrichiens en Serbie.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-a.jpg
LES ARMÉES ONT LES YEUX DANS LES TÉNÈBRES13 views
LA MISE EN PLACE D’UN PROJECTEUR

UN PROJECTEUR MONTÉ SUR PIEDS

UN CONVOI DE FUSILIERS MARINS TRANSPORTANT DES PHARES SUR LE FRONT
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-b.jpg
LA MISE EN PLACE D’UN PROJECTEUR96 viewsDepuis le début de la guerre, les Parisiens connaissaient bien ces phares dont les rayons s’entrecroisent,
le soir au-dessus de la capitale, gardiens vigilants du ciel.
Sur le front où les attaques de nuit sont fréquentes, ils deviennent indispensables.
243 files on 21 page(s) 18