1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-c.jpg
UN PROJECTEUR MONTÉ SUR PIEDS57 viewsCes phares, dont les rayons lumineux ont une grande puissance, tournent sur un axe qui leur permet d’embrasser autour d’eux un immense espace.
Un pied semblable à celui des appareils photographiques sert à les élever en terrain plat.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-d.jpg
UN CONVOI DE FUSILIERS MARINS TRANSPORTANT DES PHARES SUR LE FRONT77 viewsFréquemment les projecteurs sont installés sur des automobiles ce qui permet, la nuit, de les déplacer très rapidement.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-16-a.jpg
ARRAS OFFRE UN SPECTACLE POIGNANT DE DÉVASTATION ET D’HORREUR75 viewsUn tableau qui évoque les ruines de Pompéi ou de Messine : La Petite-Place, vue de la rue Saint-Géry

Le côté gauche de la Petite-Place n’a pas été plus épargné et, dans la rue Saint-Géry, on compte une centaine d’immeubles jetés à terre.
C’est de cet endroit qu’a été prise notre photographie.
Au milieu des décombres se dresse un étrange pylône, resté debout par miracle.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-16-b.jpg
ARRAS OFFRE UN SPECTACLE POIGNANT DE DÉVASTATION ET D’HORREUR66 viewsUn tableau qui évoque les ruines de Pompéi ou de Messine : La Petite-Place, vue de la rue Saint-Géry

Le côté gauche de la Petite-Place n’a pas été plus épargné et, dans la rue Saint-Géry, on compte une centaine d’immeubles jetés à terre.

Miroir-1914-num-57-27_12_14-16.jpg
ARRAS OFFRE UN SPECTACLE POIGNANT DE DÉVASTATION ET D’HORREUR41 viewsUn tableau qui évoque les ruines de Pompéi ou de Messine : La Petite-Place, vue de la rue Saint-Géry

Lors du second bombardement d’Arras, le superbe beffroi, haut de soixante-quinze mètres et qui faisait l’orgueil des Arrageois, a été complètement abattu par les obus.
L’hôtel de ville lui-même n’est plus que ruines ; aucune reconstitution, si habile soit-elle, ne pourra lui rendre sa splendeur d’autrefois.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-a.jpg
LE CURIEUX ÉTALAGE D’UN BAZAR À FOLKESTONE9 viewsDans cette boutique tout est vendu au profit des réfugiés belges.
Les annonces sont rédigées en anglais, en français et en flamand.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-b.jpg
CARTE POSTALE ENVOYÉE AU ROI ALBERT 1ER10 viewsLe roi des Belges collectionne les cartes postales.
Une jeune fille lui a envoyé celle-ci, affranchie avec les timbres des pays alliés.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-c.jpg
AUTOMOBILES PRISES À L’ENNEMI DANS LE NORD14 viewsToutes ces voitures, plus ou moins hors de service, proviennent de convois allemands attaqués et détruits par nos troupes.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-d.jpg
LES AMBULANCES FLOTTANTES PARTENT POUR L’EST11 viewsSous la direction de Mlle Raoul, infirmière major, les quatre premières péniches-ambulances sont parties chercher des blessés.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-e.jpg
L’HEROÏQUE MAIRE DE REIMS : LE DOCTEUR LANGLET12 viewsÀ Reims, le président de la république a félicité le Dr Langlet
, décoré pour son attitude énergique durant le bombardement.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-f.jpg
LE GOUVERNEUR RUSSE DE LA GALICIE CONQUISE13 viewsLe comte de Bolrinsky a été récemment nommé, par le Tsar, gouverneur des provinces conquises en Autriche-Hongrie.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-3-a.jpg
NOS SOLDATS RESTENT DE GRANDS ENFANTS4 views
UNE HEURE DE CONCERT AU CAMPEMENT

LES "CHEVAUX DE BOIS" SOUS LES OBUS
243 files on 21 page(s) 19