1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-52-22_11_14-12-a.jpg
REVANCHE DES BELGES EN FLANDRE OCCIDENTALE4 views
GENDARMES EMMENANT À FURNES DES ALLEMANDS FAITS PRISONNIERS SUR L’YSER

UN OFFICIER ALLEMAND PRISONNIER SALUE, AU PASSAGE, UN DRAPEAU BELGE

Miroir-1914-num-52-22_11_14-12-b.jpg
GENDARMES EMMENANT À FURNES DES ALLEMANDS FAITS PRISONNIERS SUR L’YSER6 viewsDepuis la retraite d’Anvers effectuée en bon ordre avec l’appui des Anglais, l’admirable armée belge, qui se bat sans discontinuer depuis le début de la guerre, a, de nouveau étonné le monde par son inébranlable vaillance.
Une grande part de la résistance victorieuse sur la rive gauche de l’Yser lui revient.
Elle montre, une fois de plus, ses belles qualités, décimant les hordes lancées inutilement vers Dunkerque et faisant un grand nombre de prisonniers.
On imagine le réconfort qu’apporte cette scène.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-12-c.jpg
UN OFFICIER ALLEMAND PRISONNIER SALUE, AU PASSAGE, UN DRAPEAU BELGE4 viewsC’est tout un tableau que cette photographie prise sur la route entre Nieuport et Furnes.
Les prisonniers exténués, mornes, affamés, défilent tristement, traînant lourdement leurs bottes pesantes.
Au premier rang se trouvent des officiers.
Ils n’ont plus l’arrogance qu’ils affectaient au début.
Le spectacle de l’horrible massacre auxquels ils ont échappé est pour toujours dans leur mémoire, ils ne se doutent plus de la défaite.
L’un d’eux, habitude ou respect, salue d’un geste de vaincu, le drapeau belge.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-13-a.jpg
CONSTANTINOPLE PROTÉGÉE PAR LE BOSPHORE4 views
L’ENTRÉE DE LA SUBLIME-PORTE À CONSTANTINOPLE

LE GRAND PORTAIL DU MINISTÈRE DE LA GUERRE

FONTAINE OFFERTE AUX TURCS PAR GUILLAUME II

BATTERIE D’ANATOLI-KAVAK SUR LE BOSPHORE

UNE VUE DU BOSPHORE A LA HAUTEUR DES VIEILLES FORTERESSES DE ROUMÉLI-HISSAR
Miroir-1914-num-52-22_11_14-13-b.jpg
L’ENTRÉE DE LA SUBLIME-PORTE À CONSTANTINOPLE7 viewsLe nom de Sublime-Porte a été donné à la cour du Sultan parce que, autrefois, celui-ci donnait des audiences dans son vestibule.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-13-c.jpg
LE GRAND PORTAIL DU MINISTÈRE DE LA GUERRE5 viewsCette porte donne accès au terre-plein du Seraskièrat
et constitue l’entrée des bâtiments occupés par le ministère de la Guerre.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-13-d.jpg
LA FONTAINE OFFERTE AUX TURCS PAR GUILLAUME II5 viewsLors de son voyage d’Orient en 1898, le kaiser, qui rêvait déjà d’utiliser l’amitié des Turcs, leur fit don de cette fontaine.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-13-e.jpg
LA BATTERIE D’ANATOLI-KAVAK SUR LE BOSPHORE3 viewsLe Bosphore est défendu en cet endroit par une batterie de canons relativement modernes que l’on devine dissimulés au ras de l’eau.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-13-f.jpg
UNE VUE DU BOSPHORE A LA HAUTEUR DES VIEILLES FORTERESSES DE ROUMÉLI-HISSAR3 viewsCe n’est pas à ses forteresses que le Bosphore doit d’être un accès difficile, car elles sont fort anciennes comme celles de Rouméli-Hissar, construites en 1452
Miroir-1914-num-52-22_11_14-14-a.jpg
LES FORCES INDIGÈNES DONT DISPOSE ÉGYPTE1 views
SOLDATS DE L’INFANTERIE ÉGYPTIENNE

RECRUES NOIRES DU SOUDAN ÉGYPTIEN

SOUDANAIS DU CORPS DE CAVALERIE À CHAMEAU EN RECONNAISSANCE DANS LE DÉSERT
Miroir-1914-num-52-22_11_14-14-b.jpg
SOLDATS DE L’INFANTERIE ÉGYPTIENNE2 viewsEn plus du corps d’occupation anglais, Égypte oppose à l’armée turque son armée autochtone.
L’effectif de celle-ci s’élève en temps de paix à 18.000 hommes.
Tout Égyptien de dix-neuf ans est astreint, en principe, au service de cinq ans, mais le rachat est permis.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-14-c.jpg
RECRUES NOIRES DU SOUDAN ÉGYPTIEN2 viewsL’infanterie égyptienne comprend, en temps de paix, neuf bataillons plus sept bataillons du Soudan.
Ils sonnent un total de 10.318 hommes commandés par cinquante officiers anglais et trois cent quarante officiers égyptiens.
On voit ici des soldats noirs du Soudan.
503 files on 42 page(s) 34