1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-52-22_11_14-4-b.jpg
L’HUMOUR BRITANNIQUE NE PERD PAS SES DROITS3 viewsLes cuisiniers anglais que les "marmites" allemandes n’empêchent pas de plaisanter ont donné à leurs cuisines des noms féminins (ALICE, CLARA).

NDLR*Dans l'argot des poilus, une marmite est un obus ou un trou d'obus ; un marmitage est un bombardement dense et continu (Wikipedia).
Miroir-1914-num-52-22_11_14-4-c.jpg
UNE CUISINE ISOLÉE EN ARRIÈRE DES TRANCHÉES5 viewsCe "chef" s’est installé en arrière de la ligne de feu, accrochant ses ustensiles à un arbre, avec un sens du confort bien anglais.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-4-d.jpg
LES HINDOUS PRÉPARENT LEURS METS NATIONAUX5 viewsSuivant la secte à laquelle ils appartiennent les Hindous excluent certains mets de leur menu.
Ils ont des cuisiniers spéciaux.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-4-e.jpg
PIOUPIOUS FRANÇAIS PELANT DES "PATATES"4 viewsNos braves petits soldats ne considèrent plus comme une corvée de préparer la saine nourriture qui est le nerf de la guerre.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-4-f.jpg
SOLDATS ALLEMANDS ÉPLUCHANT DES LÉGUMES5 viewsD’après le témoignage des prisonniers et les lettres trouvées sur les morts, l’armée allemande semble maintenant très mal nourrie.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-4-g.jpg
BELGES UTILISANT UNE CUISINE ALLEMANDE5 viewsOn a beaucoup parlé des cuisines allemandes.
Les Belges qui en ont pris un assez grand nombre en apprécient les avantages.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-5-a.jpg
RAVAGES CAUSÉS SUR DES MAISONS PAR DES OBUS3 views
UNE VILLA TRANSPERCÉE À MIDDELKERKE

UNE MAISON COMBLÉE PAR SES RUINES, À SOISSONS

EFFET D’UN OBUS GROS CALIBE À REIMS

UN PROPRIÉTAIRE QUI N’EST PAS DÉCOURAGÉ
Miroir-1914-num-52-22_11_14-5-b.jpg
UNE VILLA TRANSPERCÉE À MIDDELKERKE5 viewsAu cours de la formidable et vaine ruée des Allemands vers Calais qu’il "fallait atteindre à tout prix", la petite ville belge de Middelkerke, a subi un feu terrible.
Cette villa, atteinte au milieu de sa façade par un obus allemand, a été traversée de part en part.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-5-c.jpg
UNE MAISON COMBLÉE PAR SES RUINES, À SOISSONS7 viewsCette maison, située près du vieux port, à Soissons, n’a reçu qu’un seul obus, mais celui-ci a causé d »effroyables ravages.
Les planchers du premier et du second étage ont croulé sous les débris qui remplissent complètement le magasin du rez-de-chaussée.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-5-d.jpg
EFFET D’UN OBUS GROS CALIBRE À REIMS4 viewsUn obus éventrant la façade, celle-ci s’est écroulée et la maison s’est littéralement vidée dans la rue.
Les meubles ont roulé pêle-mêle avec les pierres de taille, les plâtras, la charpente, et une baignoire, tombée du premier étage, surmonte les ruines.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-5-e.jpg
UN PROPRIÉTAIRE QUI N’EST PAS DÉCOURAGÉ4 viewsDans une ville du Nord, un quartier tout entier a été anéanti et les habitants reconnaissent avec peine l’emplacement exact de leur foyer.
L’un d’entre eux, ayant trouvé un abri temporaire dans un quartier voisin, a placé ici une pancarte, pour indiquer sa nouvelle adresse.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-6-a.jpg
ANVERS A BEAUCOUP SOUFFERT DU BOMBARDEMENT7 views
LA RUE DES LITS BORDÉE DE RUINES

HOTELS INCENDIÉS DANS LA RUE VAN BRÉE

LE MARCHÉ AUX SOULIERS ENTIÈREMENT ANÉANTI

LA RUE DU PEUPLE ET LA RUE DES GUEUX

UN TRAIN DYNAMITEUR LANCÉ PAR L’ENNEMI

RÉSERVOIRS À PÉTROLE DÉTRUITS PAR UN INCENDIE
503 files on 42 page(s) 36