1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-52-22_11_14-7-g.jpg
M.BASLY3 viewsÉmile Basly, député, maire de Lens (Pas-de-Calais), a été pris comme otage par les Allemands.
Il a été remis en liberté depuis, après une détention assez longue.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-8.jpg
FUNÉRAILLES D'OFFICIERS FRANÇAIS PRISONNIERS4 viewsLes obsèques émouvantes du capitaine Nicolayssen
Les journaux ont annoncé dernièrement la mort, en Allemagne, de deux officiers de grande valeur qui, grièvement blessés, avaient été faits prisonniers sur le champ de bataille.
Cette photographie, prise par un officier allemand et offerte à un ambulancier français dans un but facile à deviner, représente le convoi du capitaine Nicolayssen, blessé le 20 août à Alberschweiler et décédé à Weingarten.
Un prêtre et un pasteur protestant conduisent le deuil.
Miroir-1914-num-52-22_11_14-9-a.jpg
2 views
Miroir-1914-num-52-22_11_14-9-c.jpg
LE LAZARET DE WEINGARTEN, DANS LE WURTEMBERG, OÙ SONT SOIGNÉS DES BLESSÉS FRANÇAIS2 viewsCe sera une consolation pour bien des familles d’apprendre que tous les prisonniers ne sont pas malheureux en Allemagne.
Au lazaret de Weingarten, trois cents Français blessés plus ou moins grièvement, sont soignés avec humanité.
Des ambulanciers, qui les avaient suivis en captivité et qui ont été renvoyés par la Suisse, assurent que durant cinq semaines passées en Allemagne ils n’ont pas eu trop à se plaindre.
On affectait même de les traiter avec courtoisie, pour qu’ils le racontent ensuite probablement.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-1-a.jpg
NOS BRILLANTS CHASSEURS D’AFRIQUE SUR LA LIGNE DE FEU3 viewsFidèles au souvenir de leurs aînés qui, à Sedan, arrachaient des mots d’admiration à l’ennemi les chasseurs d’Afrique se sont déjà couverts de gloire.
Cet instantané a été pris en pleine bataille.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-1.jpg
NOS BRILLANTS CHASSEURS D’AFRIQUE SUR LA LIGNE DE FEU3 viewsFidèles au souvenir de leurs aînés qui, à Sedan, arrachaient des mots d’admiration à l’ennemi les chasseurs d’Afrique se sont déjà couverts de gloire.
Cet instantané a été pris en pleine bataille.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-a.jpg
BERLIN COMMENCE À SE RESSENTIR DE LA GUERRE2 views

LA VILLE FAIT DES RÉSERVES DE POMMES DE TERRE

AGENT SURVEILLANT LA DISTRIBUTION DE LÉGUMES

LES TRAMWAYS SONT TRANSFORMÉS EN ÉCOLES

CANONS PRIS AUX RUSSES ET EXPOSÉS À BERLIN
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-b.jpg
LA VILLE FAIT DES RÉSERVES DE POMMES DE TERRE3 viewsLe prix des vivres continue à s’élever dans la capitale allemande et bien que les journaux ne cessent d’annoncer des victoires, la population s’inquiète.
De grandes quantités de pommes de terre sont amenées chaque jour pour suppléer au manque de farine.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-c.jpg
AGENT SURVEILLANT LA DISTRIBUTION DE LÉGUMES2 viewsLes autorités berlinoises ont dû prendre des mesures pur empêcher les spéculations sur les vivres et des prix maxima ont été fixés.
La vente des pommes de terre qui, de plus en plus, remplacent le pain devenu rare, se fait sous la surveillance de la police.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-d.jpg
LES TRAMWAYS SONT TRANSFORMÉS EN ÉCOLES4 viewsLa plupart des bâtiments publics ont été aménagés en ambulances et pourtant la place manque pour abriter les blessés.
On a utilisé jusqu’aux écoles et, dans les faubourgs de Berlin, les instituteurs en sont réduits à faire la classe dans de vieilles voitures de tramways.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-e.jpg
CANONS PRIS AUX RUSSES ET EXPOSÉS À BERLIN2 viewsPour redonner confiance à la population impressionnée par le chiffre des pertes allemandes,
on s’efforce à l’enthousiasmer en exposant devant le palais impérial des trophées de guerre.
Mais le nombre de ceux-ci n’augmente pas vite et les berlinois s’en aperçoivent.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-11-a.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
503 files on 42 page(s) 38