1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-53-29_11_14-11-b.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
Miroir-1914-num-53-29_11_14-11-c.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
Miroir-1914-num-53-29_11_14-11.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
Miroir-1914-num-53-29_11_14-12-a.jpg
LA MARCHE VICTORIEUSE DES RUSSES EN AUTRICHE2 views

PONT SUR LE DNIESTER DÉTRUIT PAR LES AUTRICHIENS DANS LEUR RETRAITE

LES RUSSES BOMBARDENT LES VILLES MAIS ÉPARGNENT LES ÉGLISES
Miroir-1914-num-53-29_11_14-12-b.jpg
PONT SUR LE DNIESTER DÉTRUIT PAR LES AUTRICHIENS DANS LEUR RETRAITE3 viewsTandis que le flanc gauche de l’armée austro-hongroise combattant en Galicie était complètement enveloppé par l’armée russe, déjà victorieuse sur les hauteurs de Lysagora et de Kielce, l’aile droite, vaincue sous Lemberg et Tarnopol, battait en retraite vers les cols des Karpathes.
Pour tenter d’arrêter l’élan victorieux de nos alliés, les Autrichiens ont tout détruit sur leur passage.
Ils ont fait sauter, à la dynamite notamment, les ponts lancés sur le Dniester.
À gauche, le pont de bateaux russe.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-12-c.jpg
3 viewsQuand les avant-gardes d’une très forte colonne russe, débouchant du sud-ouest de la rivière Nino, ont occupé Miechow, un très vif combat a eu lieu dans cette ville située à une trentaine de kilomètres du nord de Cracovie.
Les canons russes ont fait des merveilles et la ville, occupée par des forces importantes, fut noyée sous un ouragan de mitraille.
Sur cette photo prise le lendemain de l’occupation de Miechow, on constate que les artilleurs russes, dont le tir très précis, savent épargner les églises.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-13-a.jpg
LA VICTOIRE DE NOS ALLIÉS SUR LA VISTULE4 views
CANON RUSSE DISSIMULÉ AU BORD D’UNE ROUTE, PRÈS DE SANDOMIR

SOLDATS RUSSES GARDANT DES PRISONNIERS AUTRICHIENS

DRAPEAU PRIS AUX AUTRICHIENS


Miroir-1914-num-53-29_11_14-13-b.jpg
CANON RUSSE DISSIMULÉ AU BORD D’UNE ROUTE, PRÈS DE SANDOMIR5 viewsLes Allemands, chassés de la Pologne russe, ont abandonné tout espoir d’y regagner du terrain. Non seulement ils ont fait sauter tous les ponts, mais ils ont été jusqu’à labourer les grandes routes pour rendre plus difficile la marche des armées du grand-duc Nicolas.
Malgré cela, l’artillerie russe les a poursuivis impitoyablement, exerçant dans leurs rangs d’épouvantables ravages.
Les froids qui viennent favoriser nos alliés et vont améliorer les conditions de transport en Pologne.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-13-c.jpg
SOLDATS RUSSES GARDANT DES PRISONNIERS AUTRICHIENS4 viewsOn évalue à un minimum de 100.000 hommes les pertes éprouvées par les Austro-Allemands sur la Vistule.
Du 23 octobre au 5 novembre, les Russes ont fait 323 officiers et 21.750 soldats prisonniers.
Les Autrichiens capturés ne cachent pas leur haine contre les officiers allemands qui les exposent sans cesse et les brutalisent.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-13-e.jpg
DRAPEAU PRIS AUX AUTRICHIENS5 viewsLes trophées russes conquis sur la
la Vistule sont innombrables.
Ils comprennent, outre plusieurs drapeaux, 4 obusiers, 52 canons, 50 mitrailleuses et d’énormes quantités de munitions de guerre.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-15-a.jpg
L’homme, pris en flagrant délit, n’a même pas tenté de nier. Jugé sommairement, il a été exécuté sur place.7 viewsDe nombreuses exécutions ont eu lieu, depuis le début de la guerre, en Russie, en Angleterre, en Belgique et chez nous.
On ne saura jamais quelles sommes l’Allemagne a dépensées pour préparer l’espionnage dans les pays alliés aujourd’hui contre elle. En fait, cette formidable organisation est restée vaine, puisque, grâce aux mesures prises dès le début, la mobilisation a pu s’effectuer partout dans les meilleures conditions.
Mais beaucoup d’Allemands ont été arrêtés au moment où ils préparaient un attentat.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-15-b.jpg
L’homme, pris en flagrant délit, n’a même pas tenté de nier. Jugé sommairement, il a été exécuté sur place.8 viewsDe nombreuses exécutions ont eu lieu, depuis le début de la guerre, en Russie, en Angleterre, en Belgique et chez nous.
On ne saura jamais quelles sommes l’Allemagne a dépensées pour préparer l’espionnage dans les pays alliés aujourd’hui contre elle. En fait, cette formidable organisation est restée vaine, puisque, grâce aux mesures prises dès le début, la mobilisation a pu s’effectuer partout dans les meilleures conditions.
Mais beaucoup d’Allemands ont été arrêtés au moment où ils préparaient un attentat.
503 files on 42 page(s) 39