1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Last additions - fevrier-1915
guerre-1914-1918-annee-1915-072-a.jpg
UNE TRANCHÉE ALLEMANDE DANS UN CIMETIÈRE- Sans respect pour les morts, ils ont creusé une tranchée à travers les tombes 0 viewsLes Allemands ne se contentent pas de violer quotidiennement les lois les plus élémentaires d’humanité, ils s’en prennent encore aux morts, ils profanent les tombes…
On se rappelle que, dans la Meuse, ils déposèrent dans le caveau de la famille Poincaré quelques-uns de leurs tués.
Dans un petit cimetière de village, que nous ne pouvons désigner, ils ont, pour se retrancher, dévasté complètement l’humble champ de repos
où s’alignaient des tombes moussues, renversant croix et pierres funéraires.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-072.jpg
UNE TRANCHÉE ALLEMANDE DANS UN CIMETIÈRE- Sans respect pour les morts, ils ont creusé une tranchée à travers les tombes0 viewsLes Allemands ne se contentent pas de violer quotidiennement les lois les plus élémentaires d’humanité, ils s’en prennent encore aux morts, ils profanent les tombes…
On se rappelle que, dans la Meuse, ils déposèrent dans le caveau de la famille Poincaré quelques-uns de leurs tués.
Dans un petit cimetière de village, que nous ne pouvons désigner, ils ont, pour se retrancher, dévasté complètement l’humble champ de repos
où s’alignaient des tombes moussues, renversant croix et pierres funéraires.


Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-071.jpg
M.POINCARÉ VIENT D’INSPECTER LE CAMP RETRANCHÉ DE BELFORT - LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ARRIVE À BELFORT ENTRE M.MILLERANDET LE GÉNÉRAL GOUVERNEUR0 viewsLe président de la république a fait récemment, avec le ministre de la guerre, un voyage rapide dans les Vosges et en Alsace.
Avant de visiter le territoire reconquis par nos soldats, M.Poincaré et M.Millerand avaient inspecté les ouvrages avancés des camps retranchés d’Epinal et de Belfort.
Sur les deux versants des Vosges, ils se sont fait rendre compte de la manière dont fonctionnent ...

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-070-d.jpg
LA GRANDE SALLE DE RÉCEPTION DU PALAIS ROYAL BOULEVERSÉE PAR UN OBUS0 viewsComme capitale du royaume, Belgrade est, en temps ordinaire, la résidence du roi, des ministres, du métropolitain, des légations ou consulats, mais l’assemblée nationale y tient rarement ses sessions qui ont lieu le plus souvent à Nich ou à Kragouievats.
On sait que dès le début des hostilités la capitale a été transférée à Nich.
Le palais du roi à Belgrade a été assez sérieusement endommagé par les obus.
La bibliothèque s’est complètement effondrée, et la grande salle de réception est très éprouvée.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-070-c.jpg
LA MANUFACTURE DES TABACS DE BELGRADE DÉTRUITE PAR DE OBUS INCENDIARES0 viewsLes batteries d’artillerie autrichiennes installées en face de Belgrade, sur la rive opposée du Danube, et les monitors qui croisaient sur le fleuve,
envoyèrent sans compter leurs projectiles sur la capitale évacuée dès le début de la guerre.
Il réussirent à y allumer quelques incendies et certains quartiers ont été assez sérieusement éprouvés.
La "ville blanche" se défendit vaillamment et c’est au cours de ce long bombardement que le prince Georges, fils aîné du roi Pierre 1er, fut grièvement blessé.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-070-b.jpg
LA SALLE DE RECEPTION DU PRINCE ALEXANDRE AU PALAIS ROYAL DE BELGRADE0 viewsPendant bien des jours les communiqués autrichiens se bornèrent à mentionner le bombardement de Belgrade.
On aurait pu croire qu’une telle avalanche de mitraille transformerait en monceaux de cendres la capitale du fier petit royaume.
Quand les Serbes y rentrèrent, après avoir infligé une défaite écrasante à l'ennemis, ils constatèrent que le mal n’était pas irréparable.
parmi les édifices qui ont le plus souffert ils convient de mentionner le palais royal, particulièrement visé par l’artillerie ennemie.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-070-a.jpg
LE SEUL SUCCÈS DES AUTRICHIENS EN SERBIE A ÉTÉ LE BOMBARDEMENT DE BELGRADE ÉVACUÉE0 views
LA SALLE DE RÉCEPTION DU PRINCE ALEXANDRE AU PALAIS ROYAL DE BELGRAD

LA MANUFACTURE DES TABACS DE BELGRADE DÉTRUITE PAR DES OBUS INCENDIARES

LA GRANDE SALLE DE RÉCEPTION DU PALAIS ROYAL BOULEVERSÉE PAR UN OBUS
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-070.jpg
LE SEUL SUCCÈS DES AUTRICHIENS EN SERBIE A ÉTÉ LE BOMBARDEMENT DE BELGRADE ÉVACUÉE0 views
LA SALLE DE RÉCEPTION DU PRINCE ALEXANDRE AU PALAIS ROYAL DE BELGRAD

LA MANUFACTURE DES TABACS DE BELGRADE DÉTRUITE PAR DES OBUS INCENDIARES

LA GRANDE SALLE DE RÉCEPTION DU PALAIS ROYAL BOULEVERSÉE PAR UN OBUS
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-067-a.jpg
COMMENT ILS FONT LA "GUERRE EN DENTELLES" - Dans Gerbéviller en feu, les soudards dansaient, en chemises de femmes0 viewsDans la plupart des villes qu’ils pillèrent, chez nous et en Belgique, les Allemands, humoristes lourds, crurent plaisant de s’affubler de lingerie féminin volée.
À Châlons-sur-Marne notamment, on les vit circuler dans les rues en pantalons de linon et débraillés dans des corsets rouges.
À Gerbéviller, tandis que des maisons, incendiées par eux, brûlaient,
ils se livrèrent à la plus répugnante des bacchanales sous les yeux de leurs officiers satisfaits qui ne s’étaient pas moins enivrés qu’eux.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-067.jpg
COMMENT ILS FONT LA "GUERRE EN DENTELLES" - Dans Gerbéviller en feu, les soudards dansaient, en chemises de femmes0 viewsDans la plupart des villes qu’ils pillèrent, chez nous et en Belgique, les Allemands, humoristes lourds, crurent plaisant de s’affubler de lingerie féminin volée.
À Châlons-sur-Marne notamment, on les vit circuler dans les rues en pantalons de linon et débraillés dans des corsets rouges.
À Gerbéviller, tandis que des maisons, incendiées par eux, brûlaient,
ils se livrèrent à la plus répugnante des bacchanales sous les yeux de leurs officiers satisfaits qui ne s’étaient pas moins enivrés qu’eux.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-066-c-1.jpg
UNE BATTERIR DE 75 POUR RIRE, DONT LA DESTRUCTION A COUTE CHER À L’ENNEMI0 viewsIci, l’ingéniosité et la "blague" légendaires de nos troupiers se sont exercées plus heureuse encore.
Rien ne manque à ce trucage pour lui donner, de loin, l’apparence d’une véritable batterie, ni les terribles petits canons redoutés de l’ennemi, ni les caissons, ni même la silhouette d’un guetteur dont rien ne saurait altérer le sang-froid.
Bien que cette batterie fut d’avance, et pour cause, réduite au silence, les Allemands l’ont copieusement arrosée.
Sep 29, 2014
guerre-1914-1918-annee-1915-066-c.jpg
UNE BATTERIR DE 75 POUR RIRE, DONT LA DESTRUCTION A COUTE CHER À L’ENNEMI0 viewsIci, l’ingéniosité et la "blague" légendaires de nos troupiers se sont exercées plus heureuse encore.
Rien ne manque à ce trucage pour lui donner, de loin, l’apparence d’une véritable batterie, ni les terribles petits canons redoutés de l’ennemi, ni les caissons, ni même la silhouette d’un guetteur dont rien ne saurait altérer le sang-froid.
Bien que cette batterie fut d’avance, et pour cause, réduite au silence, les Allemands l’ont copieusement arrosée.
Sep 29, 2014
138 files on 12 page(s) 2