1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Last additions - mars-1915
guerre-1914-1918-annee-1915-118-a.jpg
SCÈNES VUES DANS UN PETIT VILLAGE DU FRONT REPRIS ET FORTIFIÉ PAR NOS TROUPES0 views
DES BARRICADES PROTÈGENT LES ROUTES

MAISONS DEVENUES DES FORTERESSES

LES RUES SONT BARRÉES DE RÉSEAUX DE FILS DE FER BARBELÉS

RUES BARRÉES DE BARBELÉS
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-118.jpg
SCÈNES VUES DANS UN PETIT VILLAGE DU FRONT REPRIS ET FORTIFIÉ PAR NOS TROUPES0 views
DES BARRICADES PROTÈGENT LES ROUTES

MAISONS DEVENUES DES FORTERESSES

LES RUES SONT BARRÉES DE RÉSEAUX DE FILS DE FER BARBELÉS

RUES BARRÉES DE BARBELÉS
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-117-a.jpg
L’ALLEMAGNE ET L’AUTRICHE-HONGRIE SONT ENCERCLÉES PAR LE BLOCUS0 viewsUn trait noir figure la ligne du blocus. Au delà des "fronts", elle est prolongée, sur mer, par les escadres alliées

(Composition inédite de Carrey)

Un trait noir figure la ligne du blocus. Au delà des fronts , elle est prolongée, sur mer, par les escadres alliées


LIRE LE TEXTE EN PDF
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-117.jpg
L’ALLEMAGNE ET L’AUTRICHE-HONGRIE SONT ENCERCLÉES PAR LE BLOCUS0 viewsUn trait noir figure la ligne du blocus. Au delà des "fronts", elle est prolongée, sur mer, par les escadres alliées

(Composition inédite de Carrey)

Un trait noir figure la ligne du blocus. Au delà des fronts , elle est prolongée, sur mer, par les escadres alliées


LIRE LE TEXTE EN PDF
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-116-a.jpg
L’APPEL DANS UN VILLAGE AVANT LE DÉPART POUR LA TRANCHÉE0 viewsÉquipés pour vivre plusieurs jours dans les tranchées, les Poilus" répondent à l'appel de leur nom

Après un repos de trois jours qui leur a permis de réparer leurs forces, dans une bourgade,
ces combattants vont remplacer leurs camarades en première ligne.
Ils se rendent à la tranchée sans émotion, habitués désormais aux pires surprises de l'ennemi ou du mauvais temps.

LIRE LE TEXTE EN PDF
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-116.jpg
L’APPEL DANS UN VILLAGE AVANT LE DÉPART POUR LA TRANCHÉE0 viewsÉquipés pour vivre plusieurs jours dans les tranchées, les Poilus" répondent à l'appel de leur nom

Après un repos de trois jours qui leur a permis de réparer leurs forces, dans une bourgade,
ces combattants vont remplacer leurs camarades en première ligne.
Ils se rendent à la tranchée sans émotion, habitués désormais aux pires surprises de l'ennemi ou du mauvais temps.

LIRE LE TEXTE EN PDF
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-115-c.jpg
DÉJÀ DES MAISONS RENAISSENT PARMI LES RUINES0 viewsHabitations provisoires édifiées dans les régions dévastées par la guerre

L’attirance exercée par le sol natal sur les malheureux qui durent fuir sous les obus est si forte que beaucoup de ces pauvres gens n’ont pas attendu la fin de la guerre pour aller chercher les décombres les décombres l’emplacement de leur foyers.
Ici, la boutique d’un petit commerçant installé à Malines, derrière la splendide cathédrale mutilée.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-115-b.jpg
DÉJÀ DES MAISONS RENAISSENT PARMI LES RUINES0 viewsHabitations provisoires édifiées dans les régions dévastées par la guerre

L’attirance exercée par le sol natal sur les malheureux qui durent fuir sous les obus est si forte que beaucoup de ces pauvres gens
n’ont pas attendu la fin de la guerre pour aller chercher les décombres les décombres l’emplacement de leur foyers.
On voit ici, l’une des maisons de bois, déjà nombreuses, construites dans un village du département de la Marne avec l’aide du génie militaire.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-115-a.jpg
DÉJÀ DES MAISONS RENAISSENT PARMI LES RUINES0 views
UN MAISON DE BOIS CONSTRUITE AVEC L’AIDE DU GÉNIE MILITAIRE

LA BOUTIQUE D’UN PETIT COMMERÇANT ET LA CATHÉDRALE MUTILÉE
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-115.jpg
DÉJÀ DES MAISONS RENAISSENT PARMI LES RUINES0 views
UN MAISON DE BOIS CONSTRUITE AVEC L’AIDE DU GÉNIE MILITAIRE

LA BOUTIQUE D’UN PETIT COMMERÇANT ET LA CATHÉDRALE MUTILÉE
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-114.jpg
COMMENT LE "JUS" PARVIENT DANS LA TRANCHÉE0 viewsChargé de ses seaux de café, un cuisinier s’achemine vers la première ligne

Non combattant ne signifie pas toujours "embusqué" et parmi les mobilisés il en est, comme les brancardiers et les cuisiniers,
qui risquent chaque jour leur existence dans l’exercice de leurs fonctions.
Ceux qui transportent la nourriture des combattants dans la tranchée doivent parfois parcourir de longues distances sous la mitraille
et souvent un obus vient inopinément répandre à terre le contenu des marmites.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-112-f.jpg
Un obus éclate contre une tour atteinte déjà superficiellement 0 viewsÀ différentes reprises, l'ennemi a fait pleuvoir de véritables grêles d'obus sur cette magnifique basilique.
Sur le parvis, les débris de sculptures s'entassent, et les hautes tours, que les corneilles ont quittées, portent de nombreuses blessures dont beaucoup sont visibles sur cet instantané.
Si le coq gaulois se dresse encore fièrement au-dessus du monument, la galerie de l'une des tours a été à demi emportée.
On aperçoit aussi une bâche qui masque, dans la toiture, un large trou d'obus.
Jan 15, 2015
246 files on 21 page(s) 9