1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Last additions - avril-1915
guerre-1914-1918-annee-1915-140-c.jpg
LES TRACES DU BOMBARDEMENT ET LA BOMBE INCENDIAIRE TOMBÉE RUE AMÉLIE, À ASNIÈRES 0 viewsDe nombreux projectiles incendiaires ont été lancés sur Asnières.
L'un d'eux a produit, rue du Mesnil, une énorme excavation.
Un autre, tombé rue Amélie, et dont nous donnons la photographie, n'éclata pas.
Rue Malakoff, une usine a subi quelques dommages.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-140-b.jpg
QUELQUES MAISONS DE LEVALLOIS-PERRET ENDOMMAGÉES PAR LES BOMBES 0 viewsÀ gauche, l'intérieur d'une maison éventrée place Cormeilles.
Au milieu, un lit dans lequel se trouvaient deux personnes : La bombe a ouvert une brèche dans le mur sans les blesser.
À droite, le trou fait par l'un des engins dans une maison de la rue du Congrès.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-140-a.jpg
DÉGATS INSIGNIFIANTS CAUSÉS PAR LES ZEPPELINS0 views
QUELQUES MAISONS DE LEVALLOIS-PERRET ENDOMMAGÉES PAR LES BOMBES

LES TRACES DU BOMBARDEMENT ET LA BOMBE INCENDIAIRE TOMBÉE RUE AMÉLIE, À ASNIÈRES

UN WAGON À ARGENTEUIL - LE PROJECTEUR QUI SUIVIT LE ZEPPELIN - UN TOIT ÉGRATIGNÉ À PARIS
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-140.jpg
DÉGATS INSIGNIFIANTS CAUSÉS PAR LES ZEPPELINS0 views
QUELQUES MAISONS DE LEVALLOIS-PERRET ENDOMMAGÉES PAR LES BOMBES

LES TRACES DU BOMBARDEMENT ET LA BOMBE INCENDIAIRE TOMBÉE RUE AMÉLIE, À ASNIÈRES

UN WAGON À ARGENTEUIL - LE PROJECTEUR QUI SUIVIT LE ZEPPELIN - UN TOIT ÉGRATIGNÉ À PARIS
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-138-c.jpg
DU TOIT D'UNE MAISON, LE GÉNÉRAL FRANCHET D'ESPEREYOBSERVE L'ENNEMI 0 viewsCet observatoire, que les Allemands voient de loin sans pouvoir l'atteindre, est juché sur la terrasse d'une maison.
Il permet au général Franchet d'Esperey de suivre chaque jour, à la lunette, les mouvements de l'ennemi.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-138-a.jpg
DU TOIT D'UNE MAISON, LE GÉNÉRAL FRANCHET D'ESPEREYOBSERVE L'ENNEMI 0 viewsCet observatoire, que les Allemands voient de loin sans pouvoir l'atteindre, est juché sur la terrasse d'une maison.
Il permet au général Franchet d'Esperey de suivre chaque jour, à la lunette, les mouvements de l'ennemi.
Jan 15, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-138.jpg
DU TOIT D'UNE MAISON, LE GÉNÉRAL FRANCHET D'ESPEREYOBSERVE L'ENNEMI 0 viewsCinquième année. — N° 71. Le Numéro: 25 centimes. DIMANCHE 4 AVRIL 1915.

LE MIROIR

Cet observatoire, que les Allemands voient de loin sans pouvoir l'atteindre, est juché sur la terrasse d'une maison.
Il permet au général Franchet d'Esperey de suivre chaque jour, à la lunette, les mouvements de l'ennemi.
Jan 15, 2015
 
379 files on 32 page(s) 32