1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Last additions - mai 1915
guerre-1914-1918-annee-1915-261-a.jpg
LE CRIME DU "LUSITANIA"ET LES COMPLICES 0 views
LE PAQUEBOT, LE SOUS-MARIN ET LA TORPILLE COMPARÉS

LE COMTE BERNSTORFF

BERNHARD DERNBURG

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-261.jpg
LE CRIME DU "LUSITANIA"ET LES COMPLICES 0 views
LE PAQUEBOT, LE SOUS-MARIN ET LA TORPILLE COMPARÉS

LE COMTE BERNSTORFF

BERNHARD DERNBURG

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-260.jpg
UNE VISION D’HORREUR AU PITON DE VAUQUOIS - DANS UNE TRANCHÉE LA TÊTE D'UN CADAVRE ALLEMAND SEMBLE GUETTER ENCORE0 viewsAvant d'abandonner cette tranchée que nos soldats ont enlevée à la baïonnette avec une indescriptible bravoure, les Allemands y avaient enseveli leurs morts.
Seule la tête d'un cadavre sortait du remblai, singulièrement tragique avec ses yeux fixes, qui semblaient voir, émergeant d'une quadruple couche de corps murés là par les Allemands.
Les pertes subies sur ce point par l'ennemi ont été, en effet, très lourdes, car il a opposé à nos troupes une résistance désespérée, donnant ainsi plus de prix à notr
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-259-d.jpg
AU PITON DE VAUQUOIS LONGTEMPS INACCESSIBLE - LA CRÊTE DU PITON ET LES ÉQUIPEMENTS ALLEMANDS DANS LE "RAVIN CREUX"0 viewsComplétant nos photographies du 9 mai, en voici d'autres, prises sur le même champ de bataille.
C'est d'abord la crête du piton de Vauquois dont nos soldats ont escaladé la pente abrupte, haute de cent mètres,
passant par-dessus des barricades d'échelles et de voitures renversées dans un irrésistible élan.
Les cadavres sont encore sur le terrain.
Puis voici, au "Ravin creux" les épaves du combat : armes, casques et sacs entassés pêle-mêle en attendant que les vainqueurs viennent les trier.
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-259-c.jpg
AU PITON DE VAUQUOIS LONGTEMPS INACCESSIBLE - LA CRÊTE DU PITON ET LES ÉQUIPEMENTS ALLEMANDS DANS LE "RAVIN CREUX"0 viewsComplétant nos photographies du 9 mai, en voici d'autres, prises sur le même champ de bataille.
C'est d'abord la crête du piton de Vauquois dont nos soldats ont escaladé la pente abrupte, haute de cent mètres,
passant par-dessus des barricades d'échelles et de voitures renversées dans un irrésistible élan.
Les cadavres sont encore sur le terrain.
Puis voici, au "Ravin creux" les épaves du combat : armes, casques et sacs entassés pêle-mêle en attendant que les vainqueurs viennent les trier.
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-259-b.jpg
AU PITON DE VAUQUOIS LONGTEMPS INACCESSIBLE - LA CRÊTE DU PITON ET LES ÉQUIPEMENTS ALLEMANDS DANS LE "RAVIN CREUX"0 viewsComplétant nos photographies du 9 mai, en voici d'autres, prises sur le même champ de bataille.
C'est d'abord la crête du piton de Vauquois dont nos soldats ont escaladé la pente abrupte, haute de cent mètres,
passant par-dessus des barricades d'échelles et de voitures renversées dans un irrésistible élan.
Les cadavres sont encore sur le terrain.
Puis voici, au "Ravin creux" les épaves du combat : armes, casques et sacs entassés pêle-mêle en attendant que les vainqueurs viennent les trier.
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-259-a.jpg
AU PITON DE VAUQUOIS LONGTEMPS INACCESSIBLE - LA CRÊTE DU PITON ET LES ÉQUIPEMENTS ALLEMANDS DANS LE "RAVIN CREUX"0 viewsComplétant nos photographies du 9 mai, en voici d'autres, prises sur le même champ de bataille.
C'est d'abord la crête du piton de Vauquois dont nos soldats ont escaladé la pente abrupte, haute de cent mètres,
passant par-dessus des barricades d'échelles et de voitures renversées dans un irrésistible élan.
Les cadavres sont encore sur le terrain.
Puis voici, au "Ravin creux" les épaves du combat : armes, casques et sacs entassés pêle-mêle en attendant que les vainqueurs viennent les trier.
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-259.jpg
AU PITON DE VAUQUOIS LONGTEMPS INACCESSIBLE - LA CRÊTE DU PITON ET LES ÉQUIPEMENTS ALLEMANDS DANS LE "RAVIN CREUX"0 viewsComplétant nos photographies du 9 mai, en voici d'autres, prises sur le même champ de bataille.
C'est d'abord la crête du piton de Vauquois dont nos soldats ont escaladé la pente abrupte, haute de cent mètres,
passant par-dessus des barricades d'échelles et de voitures renversées dans un irrésistible élan.
Les cadavres sont encore sur le terrain.
Puis voici, au "Ravin creux" les épaves du combat : armes, casques et sacs entassés pêle-mêle en attendant que les vainqueurs viennent les trier.
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-258-d.jpg
LES PRÉPARATIFS MILITAIRES DE L’ITALIE0 viewsTandis que se poursuivaient les pourparlers diplomatiques et que les Allemands,
comme les Autrichiens, quittaient en masse la péninsule, des forces considérables se concentraient des 2 côtés de la frontière austro-italienne.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-258-c.jpg
LES PRÉPARATIFS MILITAIRES DE L’ITALIE 0 views
CONVOI DE RAVITAILLEMENT SUR UNE ROUTE DE LOMBARDIE

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-258-b.jpg
LES PRÉPARATIFS MILITAIRES DE L’ITALIE 0 views
HALTE DE LANCIERS

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Mar 18, 2015
guerre-1914-1918-annee-1915-258-a.jpg
LES PRÉPARATIFS MILITAIRES DE L’ITALIE 0 views
HALTE DE LANCIERS

CONVOI DE RAVITAILLEMENT SUR UNE ROUTE DE LOMBARDIE

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
Mar 18, 2015
279 files on 24 page(s) 10