1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Last additions - decembre-noel-1914
Miroir-1914-num-56-Noel8.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK0 viewsSuivis du prince de Galles, du prince de Teck et de grands seigneurs hindous, les deux souverains traversent la grande place de X… se rendant à la revue

La visite du roi d’Angleterre aux armées alliées et les entrevues auxquelles elle a donné lieu entre le souverain, M.Poincaré, le roi Albert et le Gal Joffre, resteront historiques.
La présence de George V suer le front n’a pas seulement encouragé les soldats anglais, elle a consacré l »’alliance née de l’entente cordiale.
Sep 05, 2014
Miroir-1914-num-55-13_12_14-8~0.jpg
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’APPRÊTE À DÉCORER LE GÉNÉRAL JOFFRE0 viewsRaymond Poincaré a déclaré au général:
[quote]"Depuis le jour où s’est si remarquablement réalisée, sous votre direction, la concentration des forces françaises,
vous avez montré, dans la conduite de nos armées, des qualités qui ne se sont pas un instant démenties".
[/quote]
Sep 02, 2014
Miroir-1914-num-54-06_12_14-12-d.jpg
UNE AUBERGE OÙ LES ALLEMANDS SONT PASSÉS 0 viewsDans ce "débit" il ne reste plus une bouteille.
"Nous ne sommes pas des voleurs", répètent volontiers les officiers allemands.
Les faits se chargent de leur donner le démenti le plus formel, et les photos prises dans les lieux qu’ils visitèrent, témoigneront de la correction de ces pitoyables pillards.
C’est dans les caves, dans les auberges, là où il y a à boire que les Allemands se révèlent sous leur véritable jour.
Voici l’intérieur d’une maison près de Dixmude.
C’était une auberge. Qui s’en douterait ?.
Aug 26, 2014
Miroir-1914-num-57-27_12_14-16.jpg
ARRAS OFFRE UN SPECTACLE POIGNANT DE DÉVASTATION ET D’HORREUR41 viewsUn tableau qui évoque les ruines de Pompéi ou de Messine : La Petite-Place, vue de la rue Saint-Géry

Lors du second bombardement d’Arras, le superbe beffroi, haut de soixante-quinze mètres et qui faisait l’orgueil des Arrageois, a été complètement abattu par les obus.
L’hôtel de ville lui-même n’est plus que ruines ; aucune reconstitution, si habile soit-elle, ne pourra lui rendre sa splendeur d’autrefois.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-16-b.jpg
ARRAS OFFRE UN SPECTACLE POIGNANT DE DÉVASTATION ET D’HORREUR66 viewsUn tableau qui évoque les ruines de Pompéi ou de Messine : La Petite-Place, vue de la rue Saint-Géry

Le côté gauche de la Petite-Place n’a pas été plus épargné et, dans la rue Saint-Géry, on compte une centaine d’immeubles jetés à terre.

Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-16-a.jpg
ARRAS OFFRE UN SPECTACLE POIGNANT DE DÉVASTATION ET D’HORREUR75 viewsUn tableau qui évoque les ruines de Pompéi ou de Messine : La Petite-Place, vue de la rue Saint-Géry

Le côté gauche de la Petite-Place n’a pas été plus épargné et, dans la rue Saint-Géry, on compte une centaine d’immeubles jetés à terre.
C’est de cet endroit qu’a été prise notre photographie.
Au milieu des décombres se dresse un étrange pylône, resté debout par miracle.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-d.jpg
UN CONVOI DE FUSILIERS MARINS TRANSPORTANT DES PHARES SUR LE FRONT77 viewsFréquemment les projecteurs sont installés sur des automobiles ce qui permet, la nuit, de les déplacer très rapidement.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-c.jpg
UN PROJECTEUR MONTÉ SUR PIEDS57 viewsCes phares, dont les rayons lumineux ont une grande puissance, tournent sur un axe qui leur permet d’embrasser autour d’eux un immense espace.
Un pied semblable à celui des appareils photographiques sert à les élever en terrain plat.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-b.jpg
LA MISE EN PLACE D’UN PROJECTEUR96 viewsDepuis le début de la guerre, les Parisiens connaissaient bien ces phares dont les rayons s’entrecroisent,
le soir au-dessus de la capitale, gardiens vigilants du ciel.
Sur le front où les attaques de nuit sont fréquentes, ils deviennent indispensables.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-15-a.jpg
LES ARMÉES ONT LES YEUX DANS LES TÉNÈBRES13 views
LA MISE EN PLACE D’UN PROJECTEUR

UN PROJECTEUR MONTÉ SUR PIEDS

UN CONVOI DE FUSILIERS MARINS TRANSPORTANT DES PHARES SUR LE FRONT
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-14-c.jpg
CANONS PRIS AUX AUTRICHIENS PAR LES RUSSES PRÈS DE NEUSANDER67 viewsLes Autrichiens ayant reçu des renforts allemands venus de Belgique, tentèrent dernièrement de tourner l’aile gauche russe vers Neusander.
L’inspiration ne fut pas heureuse, car, terriblement bousculés pour la quatrième fois depuis qu’ils s’essayent dans l’offensive, ils durent se retirer avec de lourdes pertes, laissant de nombreux prisonniers et un important butin aux mains de nos alliés.
Voici des canons pris par les Russes au cours de cette rencontre qui précéda la défaite des Autrichiens en Serbie.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-14-b.jpg
DEUX SENTINELLES RUSSES SURVEILLENT LES AUTRICHIENS AU BORD D’UNE RIVIÈRE28 viewsLes succès remportés par nos alliés sur les Autrichiens se sont affirmés de jour en jour, malgré l’aide apportée aux armées de François-Joseph par les Allemands.
Le point vulnérable du front ennemi se trouve entre la Wartha et l’Oder, au débouché de Cracovie.
Tous succès russe de ce côté est donc profitable, et c’est précisément autour de Cracovie que les Russes ont affirmé leur supériorité.
Cette photo a été faite dans la Galicie conquise alors que les Autrichiens se retiraient en pleine déroute.
Nov 08, 2013
243 files on 21 page(s) 1