1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Last additions - decembre-noel-1914
Miroir-1914-num-57-27_12_14-11-e.jpg
CONVOI DE SOLDATS BLESSÉS RAMENÉS DANS LEUR PAYS13 viewsLes pertes, dans l’armée du Mikado, ont été peu importantes.
Les blessés étaient immédiatement embarqués pour le Japon.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-11-d.jpg
LES PRISONNIERS ALLEMANDS ARRIVENT AU JAPON8 viewsTrès humains, les Japonais avaient laissé sortir les non-combattants de la forteresse.
Les prisonniers ont été emmenés au Japon.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-11-c.jpg
CONVOI EN ROUTE POUR TSING-TAO APRÈS LA VICTOIRE9 viewsC’est par terre que les japonais attaquèrent la forteresse.
Après sa reddition, nos alliés amenèrent des vivres à la garnison affamée.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-11-b.jpg
LE GÉNIE FORTIFIANT LES POSITIONS JAPONAISES14 viewsNos alliés sûrs de la victoire, ont fait le siège de Tsing-Tao
en économisant leurs hommes.
Ils n’avancèrent que prudemment.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-11-a.jpg
APRÈS LA VICTOIRE JAPONAISE À KIAO-TCHÉOU6 views
LE GÉNIE FORTIFIANT LES POSITIONS JAPONAISES

EN ROUTE POUR TSING-TAO APRÈS LA VICTOIRE

LES PRISONNIERS ALLEMANDS ARRIVENT AU JAPON

CONVOI DE SOLDATS BLESSÉS RAMENÉS DANS LEUR PAYS

LE GOUVERNEUR DE TOKIO PRIE POUR LES ALLIÉS

INFIRMIÈRES PARTANT EN RUSSIE
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-c.jpg
INSTANTANÉ PRIS AU MOMENT OÙ SE PRODUIT L’EXPLOSION DU STEAMER19 viewsQuelques obus ont atteint le navire au-dessous de la ligne de flottaison, et l’eau s’est engouffrée dans la cale atteignant bientôt les chaudières.
L’explosion se produit formidable, disloquant la coque d’acier, éventrant le pont dans toute sa longueur.
C’est cet instant que guettait le photographe.
On distingue nettement dans la trombe de fumée qui s’élève vers le ciel, les débris de bois et de fer projetés très haut.
Aucune épave dangereuse pour la navigation, ne subsistera à la surface des eaux.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-b.jpg
LE NAVIRE COMPLÈTEMENT ABANDONNÉ, BRÛLE ET VA S’ABÎMER DANS LES FLOTS15 viewsTous les hommes de l’équipage ayant été mis en sûreté, quelques obus ont frappé à mort le grand vapeur déjà dévoré par le feu.
Du croiseur, Anglais et Allemands assistent à son agonie.
Trop éloigné d’un port quelconque pour y être emmené en remorque, il ne pouvait être que coulé.
Son chargement devait en effet servir au ravitaillement des derniers croiseurs qui, depuis le début des hostilités, donnait la chasse aux navires de commerce des alliés.
Les prisonniers seront débarqués dans un port neutre.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-a.jpg
CARGO ALLEMAND PAR UN CROISEUR ANGLAIS5 views
UN PREMIER COUP DE CANON INTIME L’ORDRE DE STOPPER

PHOTO PRISE AU MOMENT OÙ SE PRODUIT L’EXPLOSION DU STEAMER

LE NAVIRE ABANDONNÉ, BRÛLE ET VA S’ABÎMER DANS LES FLOTS

L’EQUIPAGE AURA LA VIE SAUVE
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-d.jpg
L’ÉQUIPAGE AURA LA VIE SAUVE, IL QUITTE LE BORD DANS LES CHALOUPES19 viewsLes flottes alliées ont ruiné la marine de commerce allemande mais chaque fois qu’elles ont capturé ou détruit un navire,
elles ont fait preuve de la plus grande humanité,
sauvant l’équipage avant d’envoyer le bateau par le fond.
Il faut reconnaître du reste que l’ennemi usa souvent des mêmes procédés chevaleresques à notre égard.
Les Anglais ont même accordé les honneurs à l’équipage de l’"Emden".
On voit les marins allemands quittant leur navire tandis que l’incendie allumé à bord commence à se propage
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-aa.jpg
UN PREMIER COUP DE CANON INTIME AU VAPEUR L’ORDRE DE STOPPER13 viewsC’est, en raccourci, tout un drame de la guerre maritime que représentent ces quatre photographies
prises récemment en plein océan par un officier de la marine britannique.
En premier, l’attaque.
Le navire de guerre a rejoint le steamer allemand qu’il guettait au large depuis plusieurs jours.
Un premier coup de canon avertit que s’il ne stoppe pas immédiatement, il sera coulé.
Incapable de résister, le vapeur vient d’annoncer par signaux qu’il se rend.
Aussitôt l’équipage reçoit l’ordre de quitter le bord.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-8-g.jpg
ARTILLEURS BELGES OCCUPÉS À TRAIRE UNE VACHE16 viewsHabitués aux bruits de la bataille, cette vache broute paisiblement sans soucis des balles.
Les soldats vont la traire régulièrement.
Nov 08, 2013
Miroir-1914-num-57-27_12_14-8-f.jpg
SOLDATS HINDOUS SE CHAUFFANT À UN BRASIER18 viewsLa vie dans les campements fourmille en scènes curieuses et pittoresques, surtout chez les Hindous, les Sénégalais et les Algériens.
Nov 08, 2013
243 files on 21 page(s) 3