1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - août-septembre 1914
Miroir-1914-num-41-06_09_14-10-11-b.jpg
PIÈCE FRANÇAISE DE 75 EN ACTION SUR LE CHAMP DE BATAILLE149 views
Miroir-1914-num-41-06_09_14-12-e.jpg
LARGUAGE DES MINES90 viewsL'une après l'autre, les mines sont lancées à la mer où elles flottent en attendant d'être coulées à la profondeur voulue.
Miroir-1914-num-41-06_09_14-12-c.jpg
CHARGEMENT DES MINES86 viewsLe chargement exige de grandes précautions, aussi est-il effectué à bord de navires spéciaux par des hommes entraînés.
Miroir-1914-num-41-06_09_14-1-a.jpg
OFFICIER FRANÇAIS DÉJEÛNANT À LA TABLE D'OFFICIERS ANGLAIS81 views
Miroir-1914-num-44-27_09_14-15-e.jpg
UN CHEVAL BRÛLÉ EN GARE DE MARY-SUR-MARNE79 viewsLes innombrables cadavres de chevaux qui jalonnent les routes et les champs de bataille, sont brûlés le plus rapidement possible.
Miroir-1914-num-44-27_09_14-16-d.jpg
MUNITIONS ABANDONNÉES AUX ENVIRONS DE MEAUX78 viewsEn poursuivant l'ennemi, nos troupes ont trouvé sur le terrain évacué d'innombrables obus intacts dans leurs paniers d'osiers.

Miroir-1914-num-41-06_09_14-12-b.jpg
PRÉPARATION DES MINES SUR LE PONT D'UN BATEAU76 viewsLes mines, ouvertes sur le pont, sont prêtes à recevoir les charges explosives et le mécanisme de conflagration.
Miroir-1914-num-41-06_09_14-15-b.jpg
LE TÉLÉPHONE PORTATIF DE CAMPAGNE74 viewsLes téléphonistes anglais laissent traîner le fil sur la route au lieu de l'accrocher aux branches des arbres comme nous.
Miroir-1914-num-41-06_09_14-15-e.jpg
LES HIGHLANDERS EN TENUE DE CAMPAGNE 73 viewsPour dissimuler les couleurs vives de leur "kilt", les Écossais ont recouvert cette jupe d'une sorte de housse en toile kaki.
Miroir-1914-num-44-27_09_14-15-g.jpg
PAYSANS BELGES SOLLICITANT LA CHARITÉ PUBLIQUE72 viewsLes habitants des villages dévastés dont la misère est grande, font des collectes parmi les curieux venus des villes voisines.
Miroir-1914-num-41-06_09_14-16-d.jpg
CHIENS BLESSÉS REVENANT DE L'AMBULANCE71 viewsLes chiens militaires sont blessés eux aussi.
On remarquera le pansement que porte, à la patte, le premier de ceux que l'on voit ici.
Miroir-1914-num-44-27_09_14-16-e.jpg
UN CAISSON D'ARTILLERIE DÉMOLI PAR L'UN DE NOS OBUS DE 7571 viewsCette photo, prise dans un village que l'ennemi avait incendié et qu'il dû évacuer en hâte, montre l'effet produit par l'un de nos obus sur un caisson qui a été entièrement disloqué et désarticulé.
Les batteries avaient été presque entièrement anéanties.
266 files on 23 page(s) 1