1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - octobre 1914
Miroir-1914-num-45-04_10_14-12-b.jpg
DES TROUPEAUX DE BŒUFS SUIVENT NOS ARMÉES25 viewsRien n'a été négligé pour assurer ce ravitaillement de nos troupes, dont tout ceux qui reviennent du front vantent l'organisation.
Des troupeaux de bœufs, précieuses réserves de viande fraîche, suivent les armées par la route, convoyés par des soldats.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-12-c.jpg
UNE BOUCHERIE IMPROVISÉE AU CANTONNEMENT24 viewsChaque jour des bouchers mobilisés abattent et dépècent de nombreuses bêtes à cornes qui fournissent une viande fraîche et excellente à nos soldats.
De la sorte, les troupes sont admirablement et abondamment ravitaillées jusque sur le champ de bataille.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-12-e.jpg
LE TRANSBORDEMENT DE LA VIANDE FRAÎCHE23 viewsLa viande, amenée par les autobus le plus près possible des champs de bataille, est ensuite transbordée dans des voitures qui, loin des routes, la convoient à travers champs en arrière du front. C'est là que les cuisines viennent en prendre livraison.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-13-c.jpg
ARTILLERIE MONTÉNÉGRINE EN MARCHE23 viewsLes chevaux faisant défaut au Monténégro, ce sont les artilleurs qui traînent les canons dans la montagne à force de bras.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-11-d.jpg
UNE CHARGE DE COSAQUES EN PRUSSE ORIENTALE20 views
Miroir-1914-num-45-04_10_14-13-d.jpg
LA PITTORESQUE CITÉ MUSULMAN D'ANTIVARI20 viewsAntivari où la flotte française a débarqué de l'artillerie ne possède que de vieilles forteresses turques démantelées.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-12-d.jpg
LES AUTOBUS ASSURENT LE RAVITAILLEMENT19 viewsQui eût pensé que nos confortables et rapides autobus de Madeleine-Bastille ou de Trocadéro-Gare de l'Est serviraient un jour au transport de la viande, bien loin de paris ?
C'est pourtant grâce à eux que nos pioupious sont bien nourris.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-3-c.jpg
UN PRÊTRE DE TERMONDE RENTRE DANS SON ÉGLISE SACCAGÉE PAR L'ENNEMI 18 viewsPartout où ils sont passés, en Belgique et en France, les Allemands semblent s'être attachés à détruire les églises, principalement quand elles offraient un intérêt historique et archéologique.
A côté de cathédrales universellement connues comme celles de Malines, de Louvain et de Reims, ils ont incendié de nombreuses petites églises présentant un caractère artistique.
A Termonde, ils ont mis le feu partout après avoir eu soin d'enlever les meilleurs tableaux, les tapisseries et les objets de prix.
Miroir-1914-num-45-04_10_14-10-a.jpg
17 views
Miroir-1914-num-45-04_10_14-11-e.jpg
UNE CHARGE DE COSAQUES EN PRUSSE ORIENTALE17 views
Miroir-1914-num-45-04_10_14-13-b.jpg
LE MONT LOVCEN AU NORD DE CETTIGNÉ17 viewsC'est de là que des batteries d'artillerie française de gros calibre, hissées au sommet du Mont Lovcen, ont bombardé Cattaro(Kotor-ndlr).

Miroir-1914-num-45-04_10_14-14-b.jpg
PRISONNIERS AUTRICHIENS AMENÉS À NISCH(NIŠ)17 viewsComme les Russes, les Serbes ont fait, un énorme butin et quantité de prisonniers.
Ceux-ci sont évacués dans l'intérieur du pays et gardés dans les vieilles forteresses musulmanes du pays.
Bien que les Austro-hongrois témoignent de la même barbarie que les Allemands, les Serbes, vainqueurs généreux, les traitent avec la plus grande humanité.
Les soldats autrichiens, se montrent d'ailleurs soumis et résignés.
Ils ne désiraient pas la guerre et on marché sans sans enthousiasme à la tuerie.
73 files on 7 page(s) 2