1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - decembre-noel-1914
Miroir-1914-num-55-13_12_14-8-b.jpg
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’APPRÊTE À DÉCORER LE GÉNÉRAL JOFFRE3 viewsRaymond Poincaré a déclaré au général:
[quote]"Depuis le jour où s’est si remarquablement réalisée, sous votre direction, la concentration des forces françaises,
vous avez montré, dans la conduite de nos armées, des qualités qui ne se sont pas un instant démenties".
[/quote]
Miroir-1914-num-56-Noel4-a.jpg
ELLES TRICOTENT TOUTES POUR LES SOLDATS3 views
LES ÉCOLIÈRES FONT DU CROCHET DANS LA RUE

LES FILLES DU GRAND-DUC MICHEL AU TRAVAIL

AMBULANCIÈRES TRICOTANT AU CAMPEMENT

INFIRMIÈRES À L’ŒUVRE DANS UN HÔPITAL
Miroir-1914-num-56-Noel5-b.jpg
LES TÉLÉGRAPHISTES MILITAIRES ONT DU TRAVAIL3 viewsALLEMANDS OCCUPÉS À RÉTABLIR UNE LIGNE

L’un des premiers soins des Allemands a été, en Belgique et dans les départements français envahis, de replanter les poteaux télégraphiques abattus et de rétablir les lignes.
C’était là un travail que l’arrivée de nos obus devait souvent interrompre avec succès
Miroir-1914-num-56-Noel7-a.jpg
LA SUISSE OBSERVE UNE NEUTRALITÉ ABSOLUE 3 views
SOLDATS SUISSES ET ALLEMANDS À LA FRONTIÈRE

BARRICADES ÉLEVÉES À LA FRONTIÈRE SUISSE

LA FOULE ACCLAME UN ESCADRON DE DRAGON

BATAILLON D’INFANTERIE DÉFILANT À LA PARADE

SOLDATS FRANÇAIS DE PASSAGE À BÂLE

AMBULANCIERS FRANÇAIS ET ALLEMANDS EN SUISSE
Miroir-1914-num-56-Noel10-d.jpg
UN VIEILLARD BELGE QUI A PERDU TOUS LES SIENS - Deux ambulanciers emmènent le pauvre vieux qui voulait mourir sur ses ruines3 viewsQuand les grands faits de la guerre seront bien connus, nous apprendrons seulement,
par le détail des anecdotes, quelle somme de misère et de douleur a été supportée par les habitants des pays envahis.
Voici un exemple entre mille : ce pauvre paysan belge a vu mourir successivement sa femme et ses filles fusillées par les Allemands, lors de leur entrée en Belgique.
Il avait deux fils soldats.
L’un est tué, l’autre a disparu.
Sans les ambulanciers il restait dans les ruines de sa maison où il voulait mourir.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-2-a.jpg
PETITS FAITS AUTOUR DE L’ACTUALITÉ2 views
LES PETITS PRINCES BELGES À LONDRES

L’ENTHOUSIASME À TOKYO LE JOUR DE LA VICTOIRE

UN SALON DE COIFFURE ALLEMAND À BRUXELLES

UNE AUTO POUR COUPER LES FILS DE FER

LES MAROCAINS AU CONSEIL DE RÉVISION

UN DRAGON QUI A VU LA MORT DE PRÈS
Miroir-1914-num-55-13_12_14-5-a.jpg
ON SE MASSACRE JUSQUE DANS LES NUAGES2 views
UN CANON ALLEMAND DESTINÉ À TIRER SUR NOS AÉROPLANES ET NOS DIRIGEABLES

MITRAILLEUSE TIRANT SUR AVION ALLEMAND

AVIATEUR ALLEMAND CAPTURÉ VIVANT À REIMS
Miroir-1914-num-55-13_12_14-9-a.jpg
LE CANAL DE SUEZ DÉFENDU CONTRE LES TURCS2 views
CAMPEMENT ANGLAIS INSTALLÉ AU BORD DU CANAL

LE KHÉDIVE ABBAS II HILMI

BATTERIE D’ARTILLERIE ÉGYPTIENNE À EL KHOUBRI

UN PONT DE BATEAUX EN TRAVERS DU CANAL

SECTION DE MITRAILLEUSES TRAVERSANT LE CAIRE

CAMPEMENT ANGLAIS À L’ENTRÉE DU DÉSERT
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-a.jpg
LES GOUMIERS FONT DES PRISONNIERS DANS LE NORD2 views SPAHIS MAROCAINS ESCORTANT UN CONVOI D’ALLEMANDS À FURNES

LE DÉBARQUEMENT À CASABLANCA D’UN CONTINGENT DE PRISONNIERS
Miroir-1914-num-56-Noel2-a.jpg
À CINQUANTE MÈTRES DE TRANCHÉES ALLEMANDES2 views
À AUCUN MOMENT LA VIGILENCE DES GUETTEURS NE DOIT SE RALENTIR

PHOTOGRAPHIE PRISE PAR UNE MEURTRIÈRE – LA LIGNE D’ARBRES INDIQUE LA TRANCHÉE ENNEMIE
Miroir-1914-num-56-Noel5-c.jpg
LES TÉLÉGRAPHISTES MILITAIRES ONT DU TRAVAIL2 viewsALLEMANDS OCCUPÉS À RÉTABLIR UNE LIGNE

L’un des premiers soins des Allemands a été, en Belgique et dans les départements français envahis, de replanter les poteaux télégraphiques abattus et de rétablir les lignes.
C’était là un travail que l’arrivée de nos obus devait souvent interrompre avec succès
Miroir-1914-num-56-Noel9-a.jpg
AU QUARTIER GÉNÉRAL DE L’ARMÉE BELGE, GEORGE V, ALBERT 1ER ET LE PRINCE TECK2 viewsL’entrevue du roi George et du roi Albert fut particulièrement émouvante.
Les deux souverains s’étant salués, s’embrassèrent, tandis que les soldats belges poussaient des hourras enthousiastes et que les musiques jouaient les hymnes des deux nations.
Accompagnés du prince de galles, du prince de Teck et de deux princes hindous, George V et Albert 1er allèrent passer en revue un régiment belge.
C’est la scène que représente notre photographie.
240 files on 20 page(s) 20