1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - decembre-noel-1914
Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-c.jpg
INSTANTANÉ PRIS AU MOMENT OÙ SE PRODUIT L’EXPLOSION DU STEAMER19 viewsQuelques obus ont atteint le navire au-dessous de la ligne de flottaison, et l’eau s’est engouffrée dans la cale atteignant bientôt les chaudières.
L’explosion se produit formidable, disloquant la coque d’acier, éventrant le pont dans toute sa longueur.
C’est cet instant que guettait le photographe.
On distingue nettement dans la trombe de fumée qui s’élève vers le ciel, les débris de bois et de fer projetés très haut.
Aucune épave dangereuse pour la navigation, ne subsistera à la surface des eaux.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-c.jpg
SOLDATS D’INFANTERIE TIRANT D’UNE TRANCHÉE18 viewsLa vie dans les tranchées, même sous la neige, n’est pas faite pour effrayer nos alliés qui supportent bien les rigueurs de l’hiver.
Miroir-1914-num-56-Noel13-d.jpg
UN FAUX MORTIER POUR TROMPER L’ADVERSAIRE18 viewsUne charrette et un baril simulent la grosse pièce destinée à faire tirer sur l’adversaire qui révélera ainsi la position de ses batteries.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-8-f.jpg
SOLDATS HINDOUS SE CHAUFFANT À UN BRASIER18 viewsLa vie dans les campements fourmille en scènes curieuses et pittoresques, surtout chez les Hindous, les Sénégalais et les Algériens.
Miroir-1914-num-56-Noel13-b.jpg
PIÈCES DE 75 CACHÉES SOUS LA PAILLE16 viewsLes aviateurs sont incapables de distinguer les terribles engins du haut du ciel.
On ne les voit même pas des tranchées ennemies.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-8-g.jpg
ARTILLEURS BELGES OCCUPÉS À TRAIRE UNE VACHE16 viewsHabitués aux bruits de la bataille, cette vache broute paisiblement sans soucis des balles.
Les soldats vont la traire régulièrement.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-g.jpg
FEMMES AU MARCHÉ DANS UN BOURG EN GALICIE15 viewsDans les villages ravagés par la guerre, la vie continue morne et douloureuse, tandis qu’au loin retentit le grondement des canons.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-11-c.jpg
La terrible pluie d’acier : Avion lançant des flèches sur une patrouille de dragons allemands.15 views
Miroir-1914-num-56-Noel11.jpg
C’est en France, en un lieu qu’il nous faudrait chercher…15 views
...ce n’est pas le bronze qui rugit ! C’est le bronze qui chante !
Lentement, doucement, suavement, ce bruit
Sur le sol bien-aimé s’éparpille à la ronde…
Noël de mil neuf cent quatorze !... Il est minuit…
L’Enfant divin vient-il encore sauver le monde ?

Georges Docquois

Miroir-1914-num-57-27_12_14-10-b.jpg
LE NAVIRE COMPLÈTEMENT ABANDONNÉ, BRÛLE ET VA S’ABÎMER DANS LES FLOTS15 viewsTous les hommes de l’équipage ayant été mis en sûreté, quelques obus ont frappé à mort le grand vapeur déjà dévoré par le feu.
Du croiseur, Anglais et Allemands assistent à son agonie.
Trop éloigné d’un port quelconque pour y être emmené en remorque, il ne pouvait être que coulé.
Son chargement devait en effet servir au ravitaillement des derniers croiseurs qui, depuis le début des hostilités, donnait la chasse aux navires de commerce des alliés.
Les prisonniers seront débarqués dans un port neutre.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-2-g.jpg
UN DRAGON QUI A VU LA MORT DE PRÈS14 viewsUn obus de petit calibre a traversé part en part le casque de ce cavalier,
faisant seulement à celui-ci une large tonsure.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-3-d.jpg
PRÈS DE SOISSONS, NOS SOLDATS HABITENT DES CAVERNES DANS D’ANCIENNES CARRIÈRES14 viewsComme des troglodytes, les troupiers qui se trouvent dans l’Aisne, ont, utilisé pour se loger des carrières de pierre blanche aujourd’hui inexploitées.
Ils possèdent là des appartements spacieux qu’ils ont aménagés avec cette ingéniosité qui est la caractéristique du soldat français en campagne.
A la plupart de leur grotte ils ont donné, en manière de plaisanterie, des noms d’hôtels réputés pour leur luxe et leur confort.
Et les murailles de ces "homes" étranges ne craignent pas les obus de l'ennemi.
240 files on 20 page(s) 3