1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - decembre-noel-1914
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-b.jpg
LES ADIEUX DE DEUX FRÈRES D’ARMES14 viewsSelon la coutume slave, les amis qui se quittent échangent un baiser.
Nulle tristesse, d’ailleurs, dans les adieux, tous ont confiance.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-8-c.jpg
LE STEAMER "WALKURE" COULÉ DANS LE PORT DE PAPEETE14 viewsTandis que les habitants de Papeete mettaient le feu aux approvisionnements de charbon du port dont voulait s’emparer l’ennemi,
celui-ci se vengeait en coulant la petite canonnière "Zélée" et un navire récemment capturé, le "Walkure", sans se douter que celui-ci était allemand.
Cent vingt-cinq obus de 204mm tombèrent sur Papeete, détruisant de nombreuses maisons presque toutes en bois.
Les habitants mobilisés comptaient se défendre jusqu’au bout, mais les croiseurs s’éloignèrent pour ne plus revenir.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-13-g.jpg
PÊCHER EST LA DISTRACTION FAVORITE DES BELGES - Soldats belges pêchant dans l’Yser en amont de Poperinghe14 viewsÉloignés des tranchées où ils ont mené une existence fiévreuse, coupée d’alertes incessantes et de combats,
les soldats que l’on ramène en arrière pour se reposer sont vite aux prises avec l’ennui.
La lecture des journaux qui leur parviennent de loin en loin, les parties de cartes, les longues causeries,
ne suffisent pas à les occuper, aussi la proximité d’une rivière poissonneuse est-elle une aubaine pour eux.
Outre la distraction que la pêche leur procure, elle présente l’avantage de changer l’ordinaire.
Miroir-1914-num-56-Noel14-b.jpg
LE PRINCE DE GALLES ET LE PRINCE ALEXANDRE DE TECK PARTANT EN AUTOMOBILE14 viewsDès le début de la guerre, le pce de Galles avait crânement demandé à se rendre sur le continent avec le premier contingent de l’armée britannique.
Il lui fallut attendre, son éducation militaire ne semblant pas suffisante à lord Kitchener.
Depuis plusieurs semaines, le jeune prince se trouve au quartier général des troupes anglaises où il est très remarqué pour sa belle tenue et sa modestie.
Cette photo a été prise au moment où, en compagnie du prince de Teck, le prince vient de faire ses adieux à son père
Miroir-1914-num-57-27_12_14-1.jpg
LA "VILLA" D’UN COMMANDANT DANS LES TRANCHÉES DE L’AISNE14 viewsAvec l’ingéniosité qui les caractérise, nos soldats construisent sur le front des abris non seulement pratiques mais coquets.
Voici, habilement dissimulé derrière les broussailles, l’habitation d’un officier.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-2-c.jpg
AUTOMOBILES PRISES À L’ENNEMI DANS LE NORD14 viewsToutes ces voitures, plus ou moins hors de service, proviennent de convois allemands attaqués et détruits par nos troupes.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-11-b.jpg
LE GÉNIE FORTIFIANT LES POSITIONS JAPONAISES14 viewsNos alliés sûrs de la victoire, ont fait le siège de Tsing-Tao
en économisant leurs hommes.
Ils n’avancèrent que prudemment.
Miroir-1914-num-57-27_12_14-12-f.jpg
Au large des îles Malouines, la marine anglaise a pris glorieusement sa revanche14 views Bataille des Falklands

Miroir-1914-num-54-06_12_14-2-d.jpg
UN SALON DE COIFFURE ALLEMAND À BRUXELLES13 viewsEn campagne, les soldats allemands restent fidèles à la mode des têtes tondues.
Cette scène a été photographiée à Bruxelles.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-4-c.jpg
LE "KŒNIGSBERG"QUI EST HORS DE COMBAT13 viewsAu moment même où un croiseur australien, le "Sydney", incendiait, dans l’océan Indien, le trop fameux "Emden", le "Kœnigsberg", était découvert ensablé et réduit à l’impuissance derrière l’Ile Mafia, à l’embouchure d’une rivière près de Zanzibar.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-3-b.jpg
UN CAMION EST DEMEURÉ SUSPENDU SUR LE PONT DÉTRUIT DE NIEUPORT13 viewsDe même que Dixmude et Ypres, Nieuport demeura fameux dans l’histoire par les combats épiques dont il a été le glorieux théâtre.
Si ce n’était ce pont mobile qui a été dynamité, il serait difficile de croire que le fléau a passé dans ce paisible décor;
et, cependant à moins de cent mètres de là, tout n’est que dévastation.
Partout la vie semble arrêtée et les infortunés habitants qui sont demeurés dans ces régions ne peuvent,
dans leur chagrin, s’arracher à la contemplation de ces ruines.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-5-b.jpg
UN CANON ALLEMAND DESTINÉ À TIRER SUR NOS AÉROPLANES ET NOS DIRIGEABLES13 viewsCe canon de 65mm à tir rapide sort des usines Krupp.
Destiné à l’attaque des aéroplanes et des dirigeables, il a un champ de tir vertical de 60°.
L’essieu est articulé pour permettre à l’affût de tourner dans le sens horizontal avec la bêche de crosse comme pivot.
Le poids total de l’affût et du canon ne dépasse pas 1.200 kilos.
Le projectile pèse 5kilos.
Une fusée spéciale détermine l’explosion de l’obus au moment où celui-ci crève un dirigeable.
240 files on 20 page(s) 4