1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - janvier-1915
guerre-1914-1918-annee-1915-010-c.jpg
GÉNÉRAL SCHEMUA EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE11 views
guerre-1914-1918-annee-1915-040-b.jpg
PANORAMA DE LA RÉGION COMPRISE ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE. NOUS AVONS INDIQUÉ PAR DES FLÈCHES LES POINTS CITÉS LE PLUS FRÉQUEMMENT DANS LES COMMUNIQUÉS OFFICIELS 11 viewsNous avons publié dernièrement deux vues du bois Leprêtre, qui restera fameux dans les annales de la guerre. Voici, au nord de Clermont-en-Argonne,
la vallée de l'Aire où les combats ne sont pas moins acharnés et dont les communiqués font souvent mention.

Légende complète
guerre-1914-1918-annee-1915-002-b.jpg
LA GUERRE ET LA MALADIE ONT TERRIBLEMENT VIELLI LE KAISER10 viewsPENDANT LA GUERRE

Le premier de ces portraits fut exécuté peu de temps avant la guerre.
L’autre est tout récent.
Publié par le "Deutsche Illustrierte Zeitung", il fut trouvé trop éloquent, car ce journal a été interdit en Allemagne.
guerre-1914-1918-annee-1915-007-b-2.jpg
LE PLUS IMPORTANT DE NOS CAMPS DE PRISONNIERS - CHAQUE JOUR LES PRISONNIERS PEUVENT AMÉLIORER LEU ORDINAIRE10 viewsTous les jours, entre onze heures et midi, les prisonniers peuvent, à travers le grillage, acheter à la cantine des vivres supplémentaires qui leur permettent d’améliorer l’ordinaire.
On sait du reste que, désormais, les prisonniers allemands seront traités chez nous suivant le sort réservé aux Français en Allemagne.
Déjà, les officiers prisonniers sur parole qui pouvaient circuler librement se sont vus retirer ce droit.
guerre-1914-1918-annee-1915-010-b.jpg
CEUX QUE L'EMPEREUR D'AUTRICHE A DISGRACIÉS10 viewsL'Autriche-Hongrie sent le vent de la défaite finale. C'est pour cette raison que François-Joseph a frappé parmi les hauts dignitaires civils et militaires. Le chef de l'état-major de Hœtzendorf a été atteint le premier. On lui a déclaré qu'il devait se reconnaître malade. Puis les trois généraux qui commandaient en Galicie, Dankl, Auffenberg, Schemua, ou bien ont été mis en disponibilité, ou bien n'ont plus exercé que des commandements en second.
guerre-1914-1918-annee-1915-014-g.jpg
LES EFFETS D’UN SEUL OBUS SUR UNE ÉCURIE10 viewsDans le nord, un obus allemand tombant sur un hangar où étaient abrités des chevaux, les as tous effroyablement mutilés.
guerre-1914-1918-annee-1915-039-b.jpg
M.BARTHOUCHEZ LES ALPINS10 viewsAu cours d’un voyage dans l’Est, M.Barthou
, ancien président du conseil, a rendu visite à nos vaillants alpins.
Le voici, s’entretenant avec M.M Violette, député mobilisé.
guerre-1914-1918-annee-1915-010-g.jpg
COMTE BERCHTOLD EX-MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES9 views
guerre-1914-1918-annee-1915-011-a.jpg
LA POPULATION DE SOISSONS SOUS LA MITRAILLE UNE PARTIE DES HABITANTS A QUITTÉ LA VILLE AU DÉBUT DU BOMBARDEMENT9 viewsTandis qu'un terrible duel d'artillerie se livrait autour de Crouy, de nombreux habitants de Soissons et des localités avoisinantes prenaient le train à Vierzy,
sur l'ordre de l'autorité militaire, et arrivaient à Paris.
Etant partis sans rien emporter, ils se trouvaient dans le dénuement.
Ils ont été aussitôt secourus par " L’œuvre des réfugiés belges et Français".
L’évêque, l’archiprêtre, le sous-préfet avaient également quitté la ville où, seuls, sont restés le commandant de la place
guerre-1914-1918-annee-1915-014-d.jpg
L’ARMÉE DU SALUT AU CHEVET DES BLESSÉS9 viewsL’Armée du Salut, toujours charitable, a délégué quelques-uns de ses membres pour soigner et encourager les blessés en France.
guerre-1914-1918-annee-1915-014-f.jpg
LES MEMBRES DE LA MISSION ROUMAINE À PARIS9 viewsEn vue de l’intervention roumaine, la mission s’est arrêtée à Paris.
On voit ici au premier plan et assis MM. Lahovary et Diamandy.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c-1.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 9 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
98 files on 9 page(s) 3