1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - janvier-1915
guerre-1914-1918-annee-1915-033-b.jpg
9 viewsSOLDATS D'INFANTERIE EN MARCHE
La Roumanie peut lever 500.000 hommes dont quarante régiments
d'infanterie ("dorobantzi") et quarante bataillons de réserve.
guerre-1914-1918-annee-1915-034-c.jpg
UN GROUPE D'OFFICIERS DU RÉGIMENT ÉTRANGER ITALIEN 9 viewsDeux mille Italiens s'étant joints aux petits-fils de Garibaldi pour apporter un régiment de plus à l'armée française, ont reçu le baptême du feu en Argonne. La noble conduite de ces vaillants, dont quarante tombèrent au champ d'honneur au cours des premiers engagements, a soulevé un grand enthousiasme dans l'Italie tout entière.

guerre-1914-1918-annee-1915-010-d.jpg
GÉNÉRAL D'AUFFENBERG EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE8 views
guerre-1914-1918-annee-1915-010-f.jpg
GÉNÉRAL POTIOREK EX-COMMANDANT DE L'ARMÉE DE BOSNIE8 views
guerre-1914-1918-annee-1915-014-e.jpg
UN TURCO ENTERRÉ SUIVANT DES RITES MUSULMANS8 viewsUn tirailleur algérien, Ali Bouchacha, mort de ses blessures à l’annexe du Val-de-Grâce, a été enterré suivant les rites arabes.
guerre-1914-1918-annee-1915-034-c-1.jpg
UN GROUPE D'OFFICIERS DU RÉGIMENT ÉTRANGER ITALIEN 8 viewsDeux mille Italiens s'étant joints aux petits-fils de Garibaldi pour apporter un régiment de plus à l'armée française, ont reçu le baptême du feu en Argonne. La noble conduite de ces vaillants, dont quarante tombèrent au champ d'honneur au cours des premiers engagements, a soulevé un grand enthousiasme dans l'Italie tout entière.
guerre-1914-1918-annee-1915-034.jpg
LES GARIBALDIENS COMBATTENT POUR LA LIBERTÉ 8 viewsGIUSEPPE GARIBALDI

UN GROUPE D'OFFICIERS DU RÉGIMENT ÉTRANGER ITALIEN

UN GROUPE LES SIX PETITS-FILS DE GARIBALDI DONT DEUX SONT DÉJÀ TOMBÉS À L'ENNEMI
guerre-1914-1918-annee-1915-035.jpg
LE 45 DE MONTAGNE EN ACTION DANS LES VOSGES8 views
guerre-1914-1918-annee-1915-038-c.jpg
PÉRONÉ FRACTURÉ PAR UNE BALLE DE SHRAPNELL8 viewsSur cette photographie qui représente le pied d’un soldat blessé à la bataille de la Meuse, le 30août, on aperçoit nettement plusieurs petits éclats d’obus et une balle de shrapnell qui est venue se loger entre l’extrémité inférieure du tibia et celle du péroné.
guerre-1914-1918-annee-1915-038.jpg
LA RADIOGRAPHIE SAUVE DE NOMBREUX BLESSÉS8 viewsLA RADIOGRAPHIE DE LA MAIN D’UN BLESSÉS DANS UN HÔPITAL D’ARCACHON

PÉRONÉ FRACTURÉ PAR UNE BALLE DE SHRAPNELL

FRACTURE ORDINAIRE DU BRAS PAR UNE BALLE
guerre-1914-1918-annee-1915-010-a.jpg
CEUX QUE L'EMPEREUR D'AUTRICHE A DISGRACIÉS7 views
Gal SCHEMUA EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE

Gal D'AUFFENBERG EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE

Gal DANKL EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE

Gal POTIOREK EX-COMMANDANT DE L'ARMÉE DE BOSNIE

COMTE BERCHTOLD EX-MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Gal CONRAD DE HŒTZENDORF EX-CHEF D'ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL
guerre-1914-1918-annee-1915-011-b.jpg
EN DÉPIT DE LA PLUIE D’OBUS BEAUCOUP DE FAMILLES SONT RESTÉES DANS LEURS CAVES7 viewsL’artillerie lourde allemande a tellement arrosé de mitraille la malheureuse cité, que, même dans les caves, les habitants ne se trouvaient pas toujours en sûreté.
Beaucoup pourtant, comme les Rémois, sont restés dans ces souterrains où leur parvenaient, à peine assourdi,
l’horrible fracas des bombes incendiaires tombant sur tous les quartiers et visant principalement la cathédrale.
Ces pauvres gens, malgré leurs vicissitudes, ont d’ailleurs gardé tout leur sang-froid et toute leur confiance.
98 files on 9 page(s) 4