1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - janvier-1915
guerre-1914-1918-annee-1915-014-b.jpg
UN CAMPEMENT AUSTRALIEN DEVANT LES PYRAMIDES7 viewsAu pied des pyramides qui, au cours des siècles, virent passer tant de guerriers, le contingent australien a établi un campement.
guerre-1914-1918-annee-1915-013.jpg
HUSSARD TUÉ SUR LA VOIE FERRÉE AU COURS D’UNE RECONNAISSANCE7 viewsCertaines photographies offrent, comme celle-ci, des sujets de tableaux tous composés.
Le cavalier a été atteint tandis qu’il marchait devant son cheval, et l’animal reste immobile, frémissant d’inquiétude.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 7 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-033-e.jpg
CAVALIERS DE L'ESCORTE ROYALE À JASSY 7 viewsÀ neuf régiments de cavalerie est adjoint un régiment de l'escorte
royale dont une partie se trouve à Bucarest et l'autre à Jassy.
guerre-1914-1918-annee-1915-033-f.jpg
UNE PIÈCE DE 75 ROUMAINE EN ACTION 7 viewsChacun des vingt régiments d'artillerie comprend cinq batteries
montées.
Les canons sont du modèle 1908 de 7,5 c/m
guerre-1914-1918-annee-1915-034-d.jpg
LES SIX PETITS-FILS DE GARIBALDI DONT DEUX SONT DÉJÀ TOMBÉS À L'ENNEMI 7 viewsL'émotion causée par la mort héroïque de Bruno Garibaldi n'était pas encore calmée que son frère Constantin tombait lui aussi sous les balles allemandes en Argonne,
près du ravin de Courtechausse.
On voit ici, au centre, le lieutenant-colonel Peppino Garibaldi entouré de ses frères.
Le premier à gauche est Bruno, le dernier à droite l'adjudant-chef Constantin.
La mort de ces jeunes héros a scellé plus étroitement les liens de sympathie qui unissaient déjà l'Italie et la France.
guerre-1914-1918-annee-1915-036-d.jpg
SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE7 viewsDans ces sables de la côte, nos spahis se sont retrouvés un peu chez eux, le soleil en moins.
Bien mieux que l’immobilité des tranchées, cette guerre d’embuscade était faite pour leur plaire et ils l’ont prouvé.
Le premier que l’on apperçoit ici à gauche, est le lieutenant Ferhat Aïssa qui a formé, en Algérie, un contingent de volontaires.

guerre-1914-1918-annee-1915-037-c-1.jpg
LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE7 viewsSur la plage de Bray-Dunes, en Belgique, les spahis algériens ont utilisé, pour édifier leurs cabanes, les grands panneaux de bois qui, il y a quelques mois encore, invitaient les touristes à passer leurs vacances dans le pays ou à y acquérir des terrains.
À côté des inscriptions arabes qu’ils ont tracés, celles qui vantent encore le confort des hôtels et promettent la prochaine installation de l’éclairage électrique apportent dans le paysage une note inattendue car elles semblent s’appliquer aux cabanes.
guerre-1914-1918-annee-1915-038-d.jpg
FRACTURE ORDINAIRE DU BRAS PAR UNE BALLE 7 viewsVoici l’épreuve obtenue, par la radiographie, du bras d’un soldat blessé à Château-salins.
La balle de fusil qui a déterminé une fracture ordinaire a traversé le membre de part en pat.
La réduction de la fracture n’offrait pas de difficulté.
guerre-1914-1918-annee-1915-037.jpg
DEUX CURIEUX GOURBIS DE SPAHIS ALGÉRIENS7 viewsTERRIER FERMÉ PAR UN PANNEAU RÉCLAME PRIS SUR LES DUNES

LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE
guerre-1914-1918-annee-1915-039-c.jpg
LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 907 viewsSur le versant alsacien des Vosges où, chaque jour, nos troupes gagnent du terrain, les alpins
, chaussés de skis, ont effectué d’irrésistibles charges à la baïonnette. Ceux-là ne se plaignent pas de l’hiver, car la neige les favorise.
Pour assurer la défense du pays conquis, ils apprennent à manœuvrer les canons de 90.
guerre-1914-1918-annee-1915-010-h.jpg
GÉNÉRAL CONRAD DE HŒTZENDORF EX-CHEF D'ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL6 views
98 files on 9 page(s) 5