1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Most viewed - novembre 1914
Miroir-1914-num-53-29_11_14-9-d.jpg
Un détachement belge retour du combat sur l'Yser et qui va prendre un peu de repos, passe devant l'église de Nieuport détruite et incendiée6 viewsIci des pierres écroulées sous les obus allemands, là de la confiance inébranlable. C'est à la fois la Belgique d'aujourd'hui et celle de demain.
L'église de Nieuport, de style gothique, possédait un très beau jubé, de jolies stalles et un tabernacle du XVè siècle, un autel de style baroque orné de sculptures de 1830,
et de vieilles pierres tombales. On voit qu'il en reste. Certes, on relèvera les maisons et les églises, mais qui rendra à la Belgique ses dentelles de pierre, ses inestimables trésors d'art ?
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-2-b.jpg
SIX SOUS-OFFICIERS DE LA GARDE RÉPUBLICAINE APPORTENT LES ÉTENDARDS PRIS A L'ENNEMI5 viewsEn se rendant sur le front, M. Poincaré a ramené de Bordeaux à Paris six drapeaux allemands qui ont été remis au général Niox, gouverneur des Invalides.
C'est à une compagnie de la légion de la garde républicaine, tambours et clairons en tête, qu'est revenu l'honneur de transporter les trophées de l'Elysée au temple de la victoire.
Une foule enthousiaste avait envahi la grande cour et les galeries, mêlant ses acclamations vibrantes à l'allégresse des clairons et au roulement profond des tambours.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-2-c.jpg
LES VIEUX BRAVES DE CRIMÉE ET D'ITALIE ONT PRIS POSSESSION DES DRAPEAUX5 viewsCe fut une minute d'intense émotion que celle où le général Niox, ayant reçu les drapeaux troués et déchiquetés, les remit à six grognards décorés, six des derniers invalides.
Ces drapeaux; qui sont allés rejoindre les autres trophées de la chapelle, portent la croix noire de Prusse, l'aigle impériale, et les initiales: W.I.R (Wilhem, Imperator et Rex) brodées d'argent.
Tous témoignent de l'acharnement que durent déployer nos soldats pour les conquérir.
D'autres viendront encore enrichir le musée.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-4-f.jpg
OFFICIERS AUTRICHIENS FÊTANT LE PRINCE HÉRITIER5 viewsCette photo montre l’archiduc Charles-François-Joseph entouré d’officiers.
L’enthousiasme était grand alors. Il a diminué depuis.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-6-a.jpg
QUELQUES EFFETS DES OBUS ALLEMANDS À REIMS 5 views
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-6-d.jpg
LA GALERIE VASNIER AU MUSÉE A REÇU ELLE AUSSI LA VISITE DES OBUS 5 viewsDans le nouveau musée, inauguré il y a peu de temps par M. Poincaré, la Galerie Vasnier, qui porte le nom d’un généreux donateur rémois, contient de fort belles collections de toiles modernes.
Un obus allemand y a fait quelques ravages.
Par une curieuse coïncidence, une statuette de Jeanne d’Arc, qui aurait dû, logiquement, être brisée, est restée intacte tout comme la statue de l’héroïne lorraine qui se dresse devant la cathédrale et qui, durant le bombardement, n’a pas même été effleurée une seule fois.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-7-f.jpg
La chaire respectée par les flammes5 views
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-8-d.jpg
UN VOLONTAIRE DE SOIXANTE-DIX ANS5 viewsC’est le peuple tout entier qui s’es levé pour la défense de la plus grande Serbie.
A côté de véritables enfants qui n’ont pas attendu leurs seize ans révolus pour s’engager on trouve des volontaires sexagénaires, paysans endurcis et infatigables comme celui-ci.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-9-a.jpg
L’OFFENSIVE INGÉNIEUSE DES BELGES SOUS ANVERS5 views
TOUTE UNE RÉGION A ÉTÉ INONDÉE VOLONTAIREMENT PAR LES BELGES

GRENADE INCENDIAIRE ALLEMANDE

UN CANON DE 80 ABANDONNÉ PAR LES ALLEMANDS DANS LA CAMPAGNE BELGE INNONDÉE
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-9-c.jpg
GRENADE INCENDIAIRE ALLEMANDE5 viewsL’ennemi incendie les maisons en les arrosant de pétrole.
Voici l’une des grenades qu’il emploi et qu’un soldat belge a trouvé dans une habitation abandonnée.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-9-d.jpg
UN CANON DE 80 ABANDONNÉ PAR LES ALLEMANDS DANS LA CAMPAGNE BELGE INNONDÉE5 viewsAu sud d’Anvers, entre l’Escaut et la Meuse, les Belges, ayant provoqué des inondations partielles, ont rendu impraticable une partie importante du pays.
Les Allemands, qui comptaient venir à bout de plusieurs forts du camp retranché pour pratiquer une trouée, comme ils avaient fait à Liège et à Namur, ont dû fuir en hâte.
Plusieurs de leurs pièces d’artillerie sont restées sur place.
C’est l’une d’elles que l’on voit ici, entourée de soldats belges qui commentent joyeusement cet événement.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-12-a.jpg
LES ALLEMANDS VOULAIENT TOUTES NOS COLONIES5 views
LE POSTE ALLEMAND DE KALA ATTAQUÉ PAR LES ANGLAIS EN AFRIQUE ORIENTALE

LES SOLDATS NOIRS DE KALA ATTENDENT L’ATTAQUE DES FORCES ANGLAISES
503 files on 42 page(s) 9