1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Most viewed
Miroir-1914-num-53-29_11_14-6-b.jpg
PÉGOUD PART EN TOURNEE AVEC HUIT BOMBES SUR SON APPAREIL2 viewsAprès la guerre, nous connaîtrons par le détail les exploits de nos hommes-oiseaux. Déjà, à travers le laconisme utile des communiqués officiels, nous les devinons multiples et merveilleux. Des noms ont été prononcés ; nous savons que parmi tant d’autres, Garros, Brindejonc des Moulinais, Pégoud, se sont distingués. Ce dernier surtout est l’auteur de prouesses qui agrandiront son auréole. Etats-majors allemands "arrosés", convois détruits, il ne compte plus ses faits d’armes. Le voici prenant le départ.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-7-a.jpg
AU CAMP DES TERRIBLES PETITS GURKHA2 views
OFFICIERS GURKHA RÉCEMMENT DÉBARQUÉS À MARSEILLE

UNE SENTINELLE

UN SOUS-OFFICIER

UN COIN DU CAMP DES GURKHA EN FRANCE
Miroir-1914-num-53-29_11_14-7-c.jpg
UNE SENTINELLE2 viewsRécemment encore, les Gurkha portaient cette petite calotte.
On leur a donné depuis des chapeaux de feutre relevés sur le côté.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-7-d.jpg
UN SOUS-OFFICIER2 viewsLes chefs ont une grande autorité sur leurs hommes jusqu’à ce que ceux-ci chargent l’ennemi.
Rien alors ne pourrait les retenir.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-8-9.jpg
Un détachement belge retour du combat sur l'Yser et qui va prendre un peu de repos, passe devant l'église de Nieuport détruite et incendiée2 viewsPendant les grandes batailles qui ont ravagé la Flandre occidentale, les routes qui conduisent à Nieuport offraient un spectacle à la fois triste et réconfortant.
Les graves paysans flamands retournaient, un ballot à l'épaule, à leurs villages détruits, puis c'étaient des soldats: cavaliers, fantassins, isolés ou en groupes, ils défilaient, précédant de longs convois, les uns allant au feu, les autres en revenant, échangeant au passage des lazzis drôles.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-a.jpg
BERLIN COMMENCE À SE RESSENTIR DE LA GUERRE2 views

LA VILLE FAIT DES RÉSERVES DE POMMES DE TERRE

AGENT SURVEILLANT LA DISTRIBUTION DE LÉGUMES

LES TRAMWAYS SONT TRANSFORMÉS EN ÉCOLES

CANONS PRIS AUX RUSSES ET EXPOSÉS À BERLIN
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-c.jpg
AGENT SURVEILLANT LA DISTRIBUTION DE LÉGUMES2 viewsLes autorités berlinoises ont dû prendre des mesures pur empêcher les spéculations sur les vivres et des prix maxima ont été fixés.
La vente des pommes de terre qui, de plus en plus, remplacent le pain devenu rare, se fait sous la surveillance de la police.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-10-e.jpg
CANONS PRIS AUX RUSSES ET EXPOSÉS À BERLIN2 viewsPour redonner confiance à la population impressionnée par le chiffre des pertes allemandes,
on s’efforce à l’enthousiasmer en exposant devant le palais impérial des trophées de guerre.
Mais le nombre de ceux-ci n’augmente pas vite et les berlinois s’en aperçoivent.
Miroir-1914-num-53-29_11_14-11-a.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
Miroir-1914-num-53-29_11_14-11-c.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
Miroir-1914-num-53-29_11_14-11-b.jpg
Auto-canon (pièce de 75)tirant sur un avion allemand2 views
Miroir-1914-num-53-29_11_14-12-a.jpg
LA MARCHE VICTORIEUSE DES RUSSES EN AUTRICHE2 views

PONT SUR LE DNIESTER DÉTRUIT PAR LES AUTRICHIENS DANS LEUR RETRAITE

LES RUSSES BOMBARDENT LES VILLES MAIS ÉPARGNENT LES ÉGLISES
1838 files on 154 page(s) 144